France Inter toujours plus proche de ses auditeurs

Les auditeurs de France Inter ont des exigences et le font savoir quotidiennement à travers les messages qu’ils adressent à la médiatrice. Pour vous auditeurs la radio, votre radio,  doit représenter la diversité des Français, qu’il s’agisse de culture, d’opinions, d’origine sociale et géographique. La diversité des invités en studio, la pluralité des points de vue,… Lire la suite

Les Règles du CSA pour les élections européennes

Jean-Christophe Ogier, Secrétariat Général de l’information à Radio France, vous apporte des précisions sur le décompte des temps de parole ​​​​​​​: ​​​​​​​ Pour les médias, la campagne des élections européennes a commencé le lundi 15 avril. Ainsi en a décidé le CSA. Pendant les 6 semaines qui précèdent le scrutin du 26 mai, toutes les antennes… Lire la suite

Le traitement du sport sur franceinfo

Le directeur des sports de franceinfo, Vincent Rodriguez est au micro de la médiatrice des antennes, Emmanuelle Daviet Le sport féminin Le traitement du sport féminin et sa visibilité dans les journaux est un sujet de préoccupation récurrent chez les auditeurs qui nous écrivent avez-vous une politique éditoriale volontariste en la matière ? Le chemin vers… Lire la suite

Le Grand Débat sur franceinfo

Les messages des auditeurs sont très nombreux autour du Grand débat : Jean-Jérôme Bertolus chef du service politique leur répond au micro d’Emmanuelle Daviet

 

La rédaction a-t-elle été à la hauteur de l’enjeu dans le traitement  journalistique du Grand Débat ?

« Dans ce débat tout est verrouillé ; les questions sont fermées et encadrées Autour de moi je ne connais que deux personnes qui y ont participé à cette farce alors qui ce débat représente –t il ? » écrit Thierry  « On ne s’attend à rien, on devrait être servi »

On a l’impression en lisant les messages que les auditeurs ne sont pas dupes et que les journalistes déroulent le factuel du grand débat sans interroger la méthode…
C’est un exercice inédit en France, dans la forme et dans son ampleur rien que par le nombre de réunions organisées localement. Les journalistes de la rédaction ont été mobilisés localement en faisant remonter chaque jour des thématiques (les services publics, la fiscalité…). Le choix de suivre telle ou telle réunion était un choix de franceinfo, personne ne nous a dicté ce choix.

Est-ce que franceinfo n’a eu qu’un traitement factuel sans s’interroger sur la méthode du Grand Débat : c’est exactement l’inverse. Après l’appel d’offre lancé par le gouvernement, dès que les entreprises ont été sélectionnées, nous nous sommes attachés à sélectionner la méthode de remontée des informations….

 

On poursuit avec ce message  de Marie-Jo : « Je m’étonne d’entendre que les participants au grand débat ne sont pas représentatifs de la société française ! Les gilets jaunes, bien moins nombreux l’étaient plus à vos yeux …c’étonnant. »

Nous n’avons jamais opposé la représentativité des Français s’exprimant dans le Grand Débat à une éventuelle représentativité  des Gilets jaunes. Grâce à notre partenaire Odoxa, le soutien massif du mouvement au départ du mouvement puis son effritement régulier pour devenir largement minoritaire. Nous sommes attachés à rendre compte de cette mobilisation hebdomadaire tout en restant très prudent sur l’expression à l’antenne de tel leader autoproclamé.

 

« Pourquoi ne parlez-vous pas du Vrai débat sur votre antenne ?
Une plateforme équivalente à celle du grand débat a été mise en place pour les Gilets jaunes par la société qui a mis en place celle du grand débat pour le gouvernement. La différence entre ces 2 plateformes ? Celle du gouvernement ne laisse pas de place à certaines propositions car elle se présente sous forme que questions alors que la plateforme du vrai débat, elle, était « ouvert » et toutes les propositions y étaient possibles. BREF, c’est un vrai bon outil pour une vraie consultation
. »

Oui on en a parlé au service politique dès son lancement et en interrogeant l’entreprise qui a mis en ligne cette plateforme.

« Le gouvernement et les médias aux ordres manipule l’opinion. Le peuple pourra dire exactement ce qu’il pense lors des élections européennes. »

Franceinfo n’est aux ordres de personnes, ni du gouvernement, ni d’aucun groupe de pression

La lettre hebdomadaire de la médiatrice

Chaque semaine, la médiatrice relaie vos messages dans une lettre hebdomadaire. Celle-ci est destinée aux différentes rédactions ainsi qu’aux auditeurs. Retrouvez ici toutes les lettres :        

Élections européennes : le dispositif sur les antennes de Radio France

A l’occasion des élections Européennes Radio France vous propose de très nombreux rendez-vous sur ses différentes antennes #VotreEurope sur les antennes de Radio France : Dispositif renforcé durant toute la campagne à partir du lundi 8 avril 2019 Radio France renforce son offre éditoriale à l’occasion des élections européennes. Toutes les antennes du groupe, riches de leur… Lire la suite

Secrets d’info : La menace d’une ingérence russe plane-t-elle sur les élections européennes ?

Campagne des européennes : les craintes d’une nouvelle cyberattaque russe

Jacques Monin répond aux questions des auditeurs, au micro de la médiatrice des antennes, Emmanuelle Daviet.

 

Une enquête de Philippe Reltien, cellule investigation de Radio France

La menace d’une ingérence russe plane-t-elle sur les élections européennes ?

Vous êtes suspecté de relayer ce que des auditeurs apparentent à de la propagande gouvernementale

«  Je trouve les émissions de France Inter majoritairement très intéressantes et bien réalisées mais elles ont tendance parfois comme les chaines de télévision nationale à propager des informations orientées en faveur du gouvernement » écrit Maximilien

C’est exactement l’inverse. Nous avons relayé le discours dominant qui consiste à dire que la désinformation vient majoritairement de la Russie et qu’à l’approche des élections européennes on s’attend à des intrusions massives, un développement de fausses nouvelles via les réseaux sociaux. En enquêtant, on a appris que la désinformation en provenance de la Russie, cela existe. « La fameuse ferme à trolls » de Saint Petersbourg très active pendant la campagne des présidentielles aux Etats Unis, existe bien. C’est documenté par des universitaires, par exemple FrançoisBernard Huyghe directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé sur la communication, la cyberstratégie et l’intelligence économique…
Si vous avez écouté la suite de l’enquête, rien de permet de dire que cette ferme a été active en France, ce qu’on a identifié c’est plutôt une « russosphère », une nébuleuse dans laquelle il est extrêmement difficile de qualifier les choses. Rien ne permet de dire que les russes sont à l’action. 200 comptes alimentés par cette russosphère ont été actifs pendant la crise des Gilets jaunes. Mais jusque-là, cela n’a eu aucun effet sur les résultats d’une élection ou d’un référendum (exemple pour l’élection de Donald Trump).
On ne relaie pas la propagande gouvernementale et on relative l’influence russe en documentant tout cela.

L’influence russe

« Je suis désespéré que la Russie soit accusée de tout et de n’importe quoi. La Russie n’a aucun intérêt à influencer les élections européennes. Et de toute façon Vladimir Poutine cherche le dialogue avec l’union européenne et à avoir de bons rapports malgré les sanctions. Beaucoup de personnes sont naïves et croient vraiment n’importe quoi. » écrit Lucien

Il ne faut pas nier la réalité de l’existence des blocs : l’Europe d’un côté, la Russie de l’autre. Plus l’Europe sera faible, plus la Russie sera forte. Les Etats-Unis font le même constat : le Brexit intéresse Donald Trump parce qu’il affaiblit l’Union Européenne. C’est le jeu des équilibres.
Non, on n’est pas tous sur le dos de la Russie ! Les reproches qu’on peut faire à la Russie, il faut aussi les reporter sur les pratiques des Etats-Unis (exemple avec Snowden).
La fake new on la retrouve partout, notamment dans l’affaire Wavai. Pourquoi les Etats-Unis ont intérêt à véhiculer l’idée que nous serions espionnés par Wavai, parce que cette société a beaucoup d’avance sur eux. Et on en revient à la géopolitique. La désinformation fait partie aussi d’une forme de stratégie à laquelle tout le monde se livre.

Les Gilets Jaunes

Dans cet ordre d’idée un auditeur, Enki, écrit : « Comme si les gilets jaunes existaient et continuaient par ordre de Moscou »

On s’est aperçu que durant la création des Gilets jaunes, il y a eu la création de ces 200 faux comptes sur lesquels on s’est interrogé. A aucun moment, il n’a été dit que ces 200 faux comptes avaient générés les Gilets jaunes, c’est plutôt l’inverse. C’est un contresens d’attribuer le mouvement des Gilets jaunes à la « russosphère ». On a fait le même contresens avec l’affaire Benalla. Des personnalités particulièrement réceptives au message russe à travers les médias russes ont trouvé un intérêt à commenter cette affaire.

Comment couvrir les manifestations des Gilets jaunes ?

Matthieu Mondoloni a couvert 8 manifestations de Gilets jaunes, lors des mobilisations qui ont lieu chaque samedi depuis le 17 novembre. Quelle est la spécificité des manifestations des Gilets jaunes ? Et comment est traitée cette actualité sur le terrain, semaine après semaine     Ce sont des manifestations assez imprévisibles,pour la plupart il n’y… Lire la suite

Léa Salamé, Elections européennes et Environnement

 Au menu de ce rendez-vous : Léa Salamé, élections européennes et environnement/ planète Avant d’être un canevas politique, l’Europe c’est un mythe. L’histoire d’une princesse de Phénicie, le Liban actuel. Et dans l’histoire de cette déesse se mêlent une rencontre, l’amour et la disparition momentanée. Autant d’ingrédients qui font écho à une voix de la matinale. Une journaliste car /dans… Lire la suite