Les coulisses d’un grand reportage

omar ouahmane

omar ouahmane

Ecoutez le rendez-vous du Médiateur sur France Culture ce 8 octobre à 13h24

Cliquez ici pour écouter la chronique du jour

Dans le Secret des Sources (à 8h10 sur France Culture) ce 3 octobre, Frédéric Barreyre est revenu sur la crise des migrants avec Omar Ouahmane, qui est l’envoyé spécial permanent des rédactions de Radio France à Beyrouth et dans le monde arabe.
Le Médiateur a reçu de nombreux messages sur ce thème. Il y a ceux qui reprochent aux journalistes de trop parler des réfugiés syriens ; le but serait d’émouvoir la population pour qu’elle accepte de les accueillir. Et puis, il y a les réactions, comme celle de François, qui affirment : « Nos médias ont été complètement obnubilés par les combats avec Daech, au point de ne pas s’apercevoir de cette marée humaine. Pourtant, à partir des photos des drones, des satellites, on ne pouvait pas rater ces milliers de réfugiés sur les routes ». Et il traite les journalistes d’amateurs, d’aveugles et de sourds.

Les journalistes ont-ils découvert tardivement cette situation ? réponse avec Omar Ouahmane au micro de Bruno Denaes.
Le journaliste travaille déjà depuis des mois sur la question des réfugiés. De nombreux reporters se sont rendus à Bodrum et à Izmir ; la photo du « petit Eylan » a été le déclencheur d’une prise de conscience internationale. également que pèse la menace de Daesch.

Vivre la réalité des migrants, plutôt que faire des papiers à distance. il lui manquait le périple réalisé par une famille syrienne. Le projet est de vivre in situ, dans la peau d’un réfugié.

Les coulisses d’un grand reportage. Qui prend la décision ? Comment un tel projet voit-il le jour ?
Vu l’importance éditoriale d’un tel projet, il faut obtenir le feu vert de directeur de la rédaction, en l’occurrence Jean-Marc Four et de Michel Polacco directeur du secrétariat Général de l’Information avec l’accord bien entendu du Président de Radio France Mathieu Gallet.

La préparation d’un tel périple :
Omar Ouahmane a passé beaucoup de temps à la frontière turco-syrienne pour trouver cette famille. Il a réalisé la traversée en leur compagnie sur un bateau pneumatique, clandestinement.

Evidemment, certains auditeurs qui ont accusé les journalistes d’en faire trop sur les réfugiés syriens vont avoir beau jeu de dire que vous cherchez à émouvoir, que vous jouez sur la corde sensible de la misère humaine…Récit des conditions terribles de la traversée : traversée très dangereuse dans des conditions d’hygiène déplorables. Ce qui se passe en Syrie « c’est l’enfer »

Reportage diffusé sur France Info : La traversée périlleuse de la mer Égée avec une famille syrienne

Omar Ouahmane prépare actuellement un magazine et des reportages sur son périple que l’on retrouvera sur les antennes de France Culture, France Inter et France Info.