France Culture et les attentats

attentatsbataclan

Ecoutez le rendez-vous de ce 19 novembre sur France Culture.
Le Médiateur des antennes de Radio France, Bruno Denaes revient sur l’audience historique de France Culture révélée ce 18 novembre avec les chiffres de Médiamétrie. Mais, avant tout sur les événements tragiques de vendredi dernier avec Sandrine Treiner, directrice de France Culture.

Comment la chaîne, qui n’est pas une chaîne d’informations, choisit-elle de parler de ces attentats, sans faire comme les autres ?
les pièges sont nombreux :
il faut penser à partir de ce que la chaine sait faire
prendre de la distance. Concentrer les faits sur les journaux d’information et prendre des angles précis, questionnemts précis : donner à analyser et mise en perspective

Quand et comment se décide les changements de programmes et des invités ?
La prise de décision s’est faite rapidement avec Guillaume Erner pour les Matins exceptionnels dès le lendemain.
Réunion de tous les producteurs dimanche après-midi : comment traduire tout cela à l’antenne
?
D’ailleurs, cela a beaucoup plu, au regard des réactions et des commentaires reçus. Anne, par exemple : « J’écoute France Culture depuis ce matin et c’est la respiration de ce moment si dur. Merci à tous ceux qui ont réfléchi et conçu ces émissions dans l’urgence et qui ont réussi à remettre de la pensée (et donc de la complexité) là où elle était écrasée. Heureusement que vous êtes là ». Ou Brigitte : « Félicitations et merci pour la réactivité dont ont fait preuve les diverses émissions. Merci pour les analyses réfléchies sans langue de bois sur les attentats du week-end dernier ».
C’est la première fois que la directrice ne reçoit que des mails élogieux sur le traitetement effectué par France Culture, capacité de la chaine à fédérer

Les sujets abordés après les attentats par les invités de France Culture, notamment dans les Matins, ont suscité de nombreuses réactions. Pour Philippe : « Bravo pour cette matinée d’hygiène mentale : nous reprenons nos esprits, après le cyclone médiatique et ses écuries d’experts de tout poil ». Et François : « Merci pour cette éclairante émission qui donne à comprendre et à penser ».

Et pour aller plus loin, France Culture plait de plus en plus.
Ce 18 novembre, l’enquête Médiamétrie, qui porte sur les audiences de la rentrée (septembre et octobre), a montré que vous étiez une des rares radios à connaître une nette progression. 1 million 256 mille auditeurs, vous avez gagné plus de 100 000 auditeurs en un an.
Cette antenne va très bien depuis des années sur toutes les tranches horaires de France Culture ; Le succès est en partie lié à la mécanique de la chaine.

De nombreux auditeurs avaient écrit en septembre pour se plaindre des nouveaux Matins (6h30-9h). Or, le nombre d’auditeurs a nettement progressé.
Certains auditeurs semblent avoir du mal avec les changements. Or, ces changements permettent d’élargir le public.
L’audience est la capacité de fédérer autour de contenus spécifiques à France Culture.