France Culture chaîne de la culture ?

France Culture n’a-t-elle vocation qu’à diffuser de la culture comme le souligne cette auditrice ?

« J’écoute régulièrement votre chaîne, et je suis surprise de l’absence totale de diversité. Tout le monde pense la même chose, à gauche ; tout le monde plaint les femmes, les pauvres victimes ; et les problèmes d’identité sexuelle et de genre prennent une place considérable. Pourrait-on enfin parler d’autre chose ?  France Culture a vocation à diffuser de la culture. Où sont passées les émissions spirituelles ? Les émissions humoristiques ? » demande Marie une auditrice

« Sur France Culture tout le monde pense la même chose »…Comment expliquez-vous cette perception uniforme de l’antenne ?

Ce rendez-vous de la médiatrice n’est qu’une partie émergée du travail que nous faisons. Il ne faut pas que nos auditeurs hésitent à écrire à la directrice, elle prend le temps de répondre chaque soir.
Je ne le ressens pas comme ça : « du grain à moudre », « les pieds sur terre » ….on entend une grande diversité de sujets et de points de vue dans les émissions de France Culture.
Tous les lundis matins, il y a des réunions de direction et des producteurs pour évoquer les sujets abordés.

 

Etes-vous vigilants sur l’expression de la pluralité des opinions politiques ? Comment veillez-vous au respect des équilibres ?

Patrick « Je souhaiterais réagir très vivement aux propos tenus par Brice Couturier lors de l’émission « du grain à moudre » sur France Culture »  le 4 janvier. Il a déclaré que les émissions qui donnent la parole entre différentes sensibilités de gauche « pollue le service public ». Ces propos sonnent d’autant plus curieusement que M. Teinturier venait de se livrer à des considérations sur les analogies entre les années 30 et aujourd’hui. Or, un tel vocabulaire a des connotations fâcheuses…  Il a ajouté qu’il faudrait respecter l’équilibre dans l’expression des opinions, ce à quoi le CSA oblige les radios, mais chacune de ses prises de paroles le classe sans le moindre doute du côté de La République en Marche, alors qu’il est – si je ne me trompe – un journaliste d’une antenne de service public.

A titre personnel : sur votre antenne Brice Couturier est-il un éditorialiste ou un journaliste ?… s’il est éditorialiste peut-être serait-il judicieux d’expliquer la différence aux auditeurs ( qui souvent ne font pas la nuance malgré leur haut niveau d’études). Emmanuelle

Brice Couturier ne fait pas partie de la rédaction de France Culture. Le débat contradictoire est compliqué. Brice Couturier réagissait au propos de l’invité, c’est son droit en tant qu’éditorialiste : il porte un regard spécifique et personnel. Son travail est différentié du travail des journalistes.
La pluralité des opinions politiques est une obligation légale contrôlée par le CSA

 

A-t-il déjà été envisagé de confier la diffusion d’émissions cultuelles à d’autres antennes (France Bleu, France Inter, France Musique) ?
Est-ce que cela sera objectivement envisageable ?

Alain nous écrit « Je connais l’article 18 du cahier des charges de Radio France qui impose la diffusion d’émission cultuelles. Toutefois, et dans l’intérêt majeur de ces cultes et en particulier du catholique, ne pourrait-on pas diffuser ces émissions et la messe en particulier sur d’autre antennes ? France Inter par exemple… rien ne s’y oppose dans le cahier des charges. Lesdits cultes y gagneraient largement en audience et permettrait à France Culture d’en revenir à sa vocation première: la culture, la vraie. »

C’est une question de service public : en fonction du nombre d’émetteurs, France Culture, est la chaîne avec France Musique la mieux répartie sur l’ensemble du territoire. c’est ainsi et rien d’autre n’est prévu mais techniquement ce serait possible.

Attachés à la laïcité, c’est à dire à la codification de la place des religions dans notre société, on peut faire du culturel à travers les émissions religieuses. Exemples : avec Talmudiques  ou encore Emissions du comité protestant  Les religions font partie de notre univers culturel.