Comment raconter la COP21 aux auditeurs de France Culture ?

Comment raconter la cop21 aux auditeurs de FC

Cette grande conférence internationale sur le climat passionne visiblement bon nombre d’auditeurs de France Culture.
Ils sont nombreux à avoir apporté des commentaires sur le contenu et les débats proposés depuis ce lundi 30 novembre. Pas des commentaires sur les émissions, mais des commentaires sur le réchauffement climatique, sur les mesures à prendre – ou qui ne seront pas prises -, sur le succès – ou l’échec – programmé de la COP21.

Pour entrer dans les coulisses de cette conférence, et pour en parler Florian Delorme est en direct du Bourget au micro du Médiateur des antennes, Bruno Denaes.
Florian Delorme est producteur de l’émission « CulturesMonde »  qui est diffusée tous les jours en direct du Bourget. Les auditeurs de France Culture se passionnent pour les débats autour des dangers climatiques. Alors, en gardant la spécificité de France Culture, comment choisit-on de parler de la COP21 ?
La démarche est double : il faut expliquer comment fonctionne un tel événement (avec 150 chefs d’Etat présents sur place) et expliquer aussi les coulisses grâce à la chronique « l’écho du Bourget » qui répond à ce défi. L’objectif de « CulturesMonde » est de suivre un traitement différend de celui de la rédaction en organisant des débats, des tables rondes.

Comment imaginer des émissions par rapport aux auditeurs de France Culture et le choix des thèmes ?
Les thématiques abordées sont liées aux contraintes spécifiques : par exemple au vivier d’intervenants (avec accréditations) présents sur le site du Bourget.
La thématique « sur l’émergence d’une nouvelle forme de spiritualité » n’a pas encore été abordée, faute d’acteurs religieux, mais le sera ce 4 décembre dans « l’écho du Bourget »

Ce 2 décembre, « CulturesMonde » a reçu la ministre iranienne de l’Environnement, également vice-présidente d’Iran, qui était justement présente ; ce sommet représente un enjeu important pour l’Iran. Autre bonne surprise : le président nigérian, Mahamadou Issoufou, s’est présenté spontanément au studio de France Culture ; une interview a été réalisée.

Aux côtés de Florian Delorme, Tiphaine de Rocquigny (reporteur).
En compagnie de Clémence Allezard, Tiphaine organise la partie reportage de l’émission. Comment cela se passe-t-il au milieu des délégations, des ONG ? L’avantage d’être sur place : il y a une mine de sujets à disposiiton grâce à la présence de militants, journalistes, spécialistes.