Tintin sur France Culture avec la Comédie Française et l’ONF

Christophe Abramowitz

Christophe Abramowitz

France Culture se lance dans une bien belle aventure, celle du célébrissime petit reporteur Dès le lundi 8 février à 20h30, l’auditeur sera transporté en en Egypte, en Inde, en Arabie, par la magie du son au travers d’une création prestigieuse :
Tintin et les Cigares du Pharaon seront à l’antenne.

Pour en parler Benjamin Abitan au micro du Médiateur des Antennes, le réalisateur de cette série de 5 épisodes. Une série qui devrait réjouir les auditeurs qui écrivent parfois pour fustiger les rediffusions de fictions ou pour trouver que France Culture manque de moyens pour ses feuilletons.
Cette fois la qualité est au rendez-vous avec les acteurs de la Comédie Française accompagnés par l’Orchestre National de France. Ces comédiens répondent du « tac au tac » aux indications données notamment par Olivier Daviaud, auteur de la musique originale.

Comment adapter une bande dessinée pour une fiction radiophonique ?
Il faut adopter un partie pris cinématographique. L’auditeur doit se contruire ses propres images sonores.
Pour diriger les comédiens, le réalisateur doit garder sous les yeux les images de la BD originale

Les étapes et les coulisses du tournage
La musique a été enregistrée à part par l’ONF. Le tournage est réalisé dans des studios dédiés de la Maison de la Radio avec toute une équipe de techniciens, de chargés de réalisation et surtout de bruiteurs qui réalisent un travail « d’orfèvre ». Six mois de tournage, cent heures de montage et autant pour le mixage.

Certains auditeurs diront que « Tintin » n’est pas culturel et n’a pas sa place sur France Culture : la hierarchie n’existe pas à partir du moment où le contenu est culturel et c’est le cas.
Suivront d’autres épisodes : Le Lotus bleu, Les Sept boules de cristal, Le Temple du Soleil, L’affaire Tournesol, Les Bijoux de la Castafiore