Enquête sur les maisons de retraite : réaction des auditeurs

Enquete sur les maisons de retraite

Le rendez-vous du Médiateur ce 2 octobre sur France Inter

Le Médiateur des antennes a reçu beaucoup de réactions d’auditeurs, après l’enquête diffusée la semaine dernière sur France Inter et sur franceinter.fr. Une enquête sur les fraudes à la Sécurité sociale dans certaines maisons de retraite signée Laetitia Saavedra.

Cette enquête, très complète, a été réalisée par le tout nouveau service Enquêtes-Investigations des rédactions de Radio France. Et plus particulièrement par Laetitia Saavedra.

Parmi les nombreuses réactions reçues, il y a une grosse opération de lobbying des orthophonistes – les mails, les tweets étaient presque tous rédigés de la même manière – qui estiment que la journaliste s’en est pris injustement à cette profession.
Laetita Saavedra explique sa démarche et sa méthode d’investigation .
Enquête qui s’est appuyée sur de nombreux cas. Beaucoup de témoignages depuis la diffusion viennent confirmer ces fraudes. Un mois de travail à temps complet pour réaliser ce sujet.

En tout cas, de nombreux auditeurs ont salué cette enquête. Alain, par exemple, est gériatre. Il nous écrit qu’il a travaillé en maison de retraite et il précise: « C’est un énorme scandale auquel a touché votre reporteur, qui n’a montré qu’une toute petite partie émergée de l’iceberg ». Et Marc ajoute : « Oui, il y a des fraudes, j’en rencontre régulièrement » et il propose une autre enquête sur le matériel médical destiné aux personnes âgées payé deux fois par la Sécurité sociale : une fois à la famille, une fois à la maison de retraite.

Au micro du Médiateur également Mathieu Aron directeur de ce tout nouveau service.
Un service dédié à toutes les antennes de Radio France. Qu’apporte-t-il aux rédactions des différentes antennes ?
L’idée est d’amener à l’antenne des enquêtes exclusives, apporter de la plus value journaliste  à l’antenne : unir toutes les forces de Radio France ; une enqête sera multidiffusée à l’antenne mais aussi sur les différents sites internet.
L’investigation est une des bases du journalisme, mais de moins en moins de médias s’y consacrent. Cela demande en effet du temps.
Comment se font les choix des sujets ?

Le Médiateur a également été interpellé sur les humoristes de France Inter. Et, notamment, sur Daniel Morin
Après l’annonce, ce 2 octobre, par Patrick Cohen que Daniel Morin serait l’un des invités du Médiateur, Nolwenn, une auditrice écrit : « Ce matin : que lui arrive-t-il ? On est loin de ses prestations… Quelle déception ? Patrick Cohen l’explique : il a rendez-vous avec vous (donc moi). Je souhaite que vous entendiez la voie d’une auditrice qui a un vrai plaisir à entendre sa chronique le matin. C’est même devenu un rendez-vous familial, on en parle entre amis ».
Jean et Isabelle écrivent par contre ceci : « Merci à Daniel Morin que nous écoutons avec délice ». Il y a aussi Alain qui « apprécie depuis longtemps l’humour de Daniel Morin ». Mais il y a Bernard qui parle d’ « humour graveleux », Josh qui le trouve « misogyne »

Doit-on choquer pour faire rire ? ou Qu’est-ce qui vous inspire le matin sur France Inter juste avant 7h, hormis Patrick Cohen ? Les limites que Daniel Morin se donnent : quasi aucune…  Et il restera toujours difficile de faire rire tous les auditeurs.