Les nouveautés de la rentrée

France Inter

France Inter

Beaucoup d’auditeurs ont écrit pour en savoir plus sur ce qui va changer à la rentrée sur France Inter. Laurence Bloch, la directrice, est au micro du médiateur pour expliquer tout cela.

Humour noir et bandérilles

D’abord, une chanson qui a enflammé les réseaux sociaux et provoqué des centaines de réactions auprès du médiateur de Radio France.

Chanson de Frédéric Fromet diffusée vendredi 23 juin dans l’émission « Si tu écoutes, j’annule tout », chanson consacrée à la mort du toréro Fandino. Il faut le reconnaître, certaines paroles de cette chanson parodique sont très crues. Ce qui a le plus choqué les auditeurs qui ont écrit, c’est « se réjouir de la mort d’un homme » « ne pas aimer la corrida est un droit. Se réjouir de la mort d’un toréro dans l’arène est une forme de terrorisme intellectuel ». Comprenez-vous cette indignation ?

« Je comprends complètement l’émotion et l’indignation qu’a pu susciter cette chanson. La mort d’un homme est un drame et une tragédie. Il faut rappeler que Frédéric Fromet intervient dans une émission parodique. Il ne s’agit pas ici de se réjouir de la mort d’un homme mais le chanteur s’indigne ici de la corrida dans un certain registre. 

C’est du second degré, il faut prendre de la distance. La règle, c’est la loi et la jurisprudence. Ce qui est en deçà de la loi, on peut ne pas aimer mais pour autant il n’y a pas de raison que ça n’existe pas. C’est du registre de la caricature et de l’outrance. »

Il faut savoir que, pour le médiateur, la corrida, à l’image du conflit israélo-palestinien, du Front National, de la France Insoumise, fait partie des sujets les plus clivants. D’ailleurs face à cette polémique, des milliers de messages se répandent depuis plusieurs jours sur le net et les réseaux sociaux. Pour Arlette : « Le taureau n’a pas le choix. Le toréro si ». Pour Patricia : « La liberté d’expression n’a pas de prix et doit être défendue ». Pour Mathias, « c’est salutaire de rire en toute liberté ».

 

La rentrée à France Inter

À la rentrée prochaine, puisque certains s’en inquiètent, France Inter sera-t-elle toujours un lieu d’expression particulièrement libre ? Et la plupart des auditeurs pensent évidemment à l’émission « Si tu écoutes, j’annule tout »…

« France Inter va rester ce qu’a été France Inter depuis toujours : lieu de liberté, de culture, de confrontations, d’information, une grande chaîne populaire avec sa liberté d’expression et d’information. 

La grande nouvelle, c’est le grand retour de Nicolas Demorand à la matinale… »

Beaucoup d’auditeurs se réjouissent de retrouver Nicolas Demorand aux manettes du 7-9. Des auditeurs se sont étonnés que ce ne soit pas une femme…

« C’est un couple avec Léa Salamé. Tous ceux qui font la force de cette matinale, ce sont aussi tous les chroniqueurs et les journaux d’informations. « 

Nicolas Demorand, lui, sera remplacé par une femme que vous êtes allée chercher sur la radio voisine…

« C’est Fabienne Sintès. C’est son goût du terrain et du réel qu’il faut dans le 18-20. Il faut qu’il y ait des lieux de débats, qu’on puisse débattre en profondeur. Il faut restituer la parole aux auditeurs. Nous allons faire en sorte qu’il y ait plus de lieux d’expression et de débats. « 

Quelles seront les autres nouveautés de la rentrée, après cette année très politique ?

« Il y a eu un réel intérêt pour la politique. Aujourd’hui, avec les nouveaux hommes politiques, il faut repenser la manière de voir la politique pour les journalistes. « 

Retrouvez la grille d’été de France Inter dès samedi !