Croire les fausses informations et élire Trump

facebook-elections-us

Retour sur l’élection de Donald Trump, notamment au travers des réseaux sociaux. Facebook est accusé d’avoir fait gagner Trump.
Des auditeurs  ont écrit au Médiateur pour dire qu’ils avaient été mieux informés par les réseaux sociaux que par les médias.
Pour en parler, Laurent Guimier, directeur de France Info, mais aussi, et depuis longtemps, un observateur et un fin connaisseur des réseaux sociaux.


Peut-on dire que Donald Trump a été élu grâce à Facebook, Twitter et Google ?

Obama aussi il y a 8 ans et il y a 4 ans ; il  a prouvé alors toute sa capacité à échanger directement avec le peuple.
Le Washington Post a interviewé Paul Horner, le responsable de sites de fausses informations, très largement diffusées pendant la campagne. Si bien que lui qui se dit « anti-Trump », avoue que Trump lui doit beaucoup dans son élection. (« Mes sites étaient tout le temps consultés par des fans de Trump. Ils ne vérifient rien et croient en n’importe quoi »).
44% des Américains ne s’informent que par les réseaux sociaux. Beaucoup de fausses informations y ont circulé. Quelques exemples d’ « intox » pro-Trump : un taux de chômage aux Etats-Unis de 42% (réellement il est de 5%), 30 millions d’immigrés clandestins (ils sont en fait 11 millions), le soutien du pape François (c’est faux), etc, etc.
Les journalistes doivent alors pleinement jouer leur rôle en démentant ces « informations », en enquêtant et en diffusant leurs informations sérieuses et vérifiées.


Des mensonges plutôt que des infos vérifiées: comment lutter ?

Certains auditeurs reprochent aux journalistes de ne pas trouver sur les antennes des informations diffusées sur les réseaux sociaux parce que, disent-ils, « vous voulez nous cacher des choses ». Or, les fameux algorithmes de Facebook font que, finalement, nous recevons en priorité des informations qui confortent nos opinions, parmi lesquelles celles de blogueurs – non journalistes – qui balancent rumeurs et intox… Les réseaux sociaux démultiplient les comportements de repli sur soi et leur influence néfaste. C’est pourquoi, les médias doivent exister là où se trouvent les polémiques, sur ces réseaux sociaux.

 

A consulter >>> l’article de franceinfo : « Donald Trump a été élu à cause de moi »