« Le pitch en live » de Bernard Cerquiglini

RFI

RFI

La semaine de la langue française s’achève ce 26 mars ; Radio France y est associé

A ce propos, le médiateur est régulièrement interpellé par des auditeurs très vigilants concernant notre vocabulaire. Bernard Cerquiglini, linguiste, professeur d’université et, entre autres, ancien Délégué général à la langue française est au micro du Médiateur

 

Des équivalents français aux anglicismes ?
L’un des thèmes de cette Semaine de la Langue française est l’emploi – ou le mauvais emploi – des anglicismes.
Plusieurs auditeurs n’ont pas apprécié des chroniques politiques évoquant des responsables servant de « go between » ou revenant « in the game », quand on ne leur conseillait pas d’inscrire leur projet sur leur « to do list »… Toutes ces expressions ont pourtant leur équivalent français ?

« Tous ont leur équivalent : to do list : sa liste de course, go between : un truchement …  ce sont des phénomènes de mode et la mode c’est ce qui se démode »

 

Le rôle des nouvelles technologies
Beaucoup d’anglicismes employés sur nos antennes sont souvent liés aux nouvelles technologies ou à l’informatique. « Nous attendons vos SMS et n’oubliez pas de liker ou d’envoyer un post sur la homepage. Retrouvez-nous en streaming et en live. Enfin, abonnez-vous à notre newsletter, sans craindre le big data ». C’est un peu la rançon du progrès

« Ce sont des inventions technologiques qui viennent avec le mot anglais ; exemple avec la « home page » page d’accueil
Peut-on inverser cette tendance ? « Il faut mettre en circulation des termes transparents et le français réagit très bien »

Cette Semaine de la Langue française essaie de promouvoir des mots français, comme « Canular » plutôt que « Hoax », « Nuage » plutôt que « Cloud ». J’ai aussi découvert un joli mot « Télésnober » ; que signifie-t-il et a-t-il une chance d’être réellement adopté ?

« Adoption prochaine de ce mot qui signifie consulter son téléphone quand on est face à quelqu’un : c’est vraiment d’actualité ! »

 

Le pluriel des mots étrangers devenus français. Damien nous écrit : « Certains de vos journalistes s’obstinent à parler de « scenarii ». Or, le pluriel français est « des scénarios », avec un s ». Damien a-t-il raison ? Un média, des médias / Un bravo, des bravos

Pour allez plus loin >>> Bernard Cerquiglini, linguiste et auteur du livre : « Enrichissez-vous : parlez francophone », édité chez Larousse.