Les changements météo sur France Inter et France Info

fotolia

fotolia

Le départ de Joël Collado des antennes de Radio France (à la fin de l’année 2015) a ému beaucoup d’entre vous. Voici quelques explications…

D’abord, cette précision : Joël Collado est un employé de Météo France (à Toulouse) et non de Radio France. Météo France est un prestataire de service. Les modalités du contrat entre Radio France et Météo France ont changé ; désormais, Elodie Callac, elle aussi de Météo France, sera en direct et en studio à France Inter et France Info à la mi-journée et en début de soirée. Et non plus en direct (ou enregistrée) des locaux de Météo France à Saint-Mandé… Jean-Michel Golynski continuera, quant à lui, d’assurer les bulletins du week-end de la station Météo France de Lille.

Depuis longtemps, France Inter et France Info souhaitaient renforcer le côté convivial de la météo en évitant les bulletins enregistrés dans le plus pur style « spécialiste météo » qui – il faut bien le reconnaître – « parle » peu aux auditeurs et ne permet pas de comprendre aisément le temps prévu dans sa région. Comme plusieurs d’entre vous l’avaient déjà écrit au médiateur des antennes,  « la « musique » est belle, mais difficile de comprendre quel temps il fera exactement chez moi ». Il s’agit en effet d’éviter ces bulletins « de spécialistes » qui suivent les grands flux des perturbations style « de l’Aquitaine à l’Alsace, pluie et vent vont s’abattre violemment au fil de la journée », alors que les auditeurs du Centre ou de Franche-Comté ont  envie de savoir quel temps il fera exactement dans leur région…

C’est ainsi que l’année dernière, France Info, avec Céline da Costa, puis France Inter, avec Marie-Pierre Planchon, ont décidé de mettre en place deux animatrices météo (de Radio France), en direct et en studio, pour donner en langage courant le temps qu’il fera, en s’appuyant évidemment sur les données fournies par Météo France. Et à en croire nombre de messages reçus, cela plait…

Bruno DENAES
Médiateur des antennes