Débats de l’actu : les élections européennes

© Getty images

Sujets hors élections Européennes

Vous annoncez la présentation des candidats pour les Européennes, et ce matin une fois de plus, interview hors sujet : Mr Bellamy n’a pas pu placer un mot sur son programme ! D’une part vous l’obligez à répondre sur des sujets secondaires, qui font le buzz, mais n’ont rien à voir avec l’Europe, pour finir par le niveau des sondages votre sacro-sainte référence ! Si vous saviez comme on en a marre que vous nous scandiez tous les matins et à toutes les heures du jour et de la nuit le niveau des sondages des uns et des autres. Vous adorez tous – les médias – jouer aux Petits Chevaux et faire vos paris, mais cela ne nous intéresse pas du tout. Nous voulons du CONTENU. Votre rôle devrait être de nous aider à comprendre les spécificités de chaque liste et de son programme. Donc de donner à chaque tête de liste l’opportunité de développer son message, sans être coupé sans arrêt par des questions secondaires et des ergotages sans fin, et encore une fois hors sujet. Vous ne cessez d’être fiers d’être la radio la plus écoutée (encore des statistiques). Alors ayez à cœur d’être à la hauteur ! Puisque vous avez l’audience, profitez-en pour élever le débat.

Belle performance du staff de journalistes : L’invité a réussi a développer l’euthanasie, le cas Lambert (1/4du temps), les positions du Pape, les décisions anti-avortement aux US, la maîtrise des mouvements migratoires , légèrement les alliances au sein du Parlement européen ….. bel exercice pédagogique sur les politiques européennes , les structures , l’avenir de ses institutions : 20 mn SANS aucune analyse de fond ; A Bensaïd doit s’ennuyer ferme loin de son émission autrement plus profonde « On n’arrête pas l’Eco »

Bonjour à l’équipe du 7/9. Je réagis à vos grands entretiens avec les têtes de listes européennes. Je les trouve de plus en plus mauvais. Vous ne développez pas les sujets européens (exemple: quid d’un SMIC européen, de la politique de concurrence, d’une défense européenne, de taxes aux frontières, etc…) mais les sujets de politique franchouillarde. Ce matin c’était caricatural : le cas Vincent Lambert, l’opinion de M. Bellamy sur l’avortement en Alabama, son vote à la présidentielle 2017, … Et ne dites pas que c’est dû aux questions des auditeurs car c’est vous qui les sélectionnez. Je vois que vous cherchez l’audience avant tout et que le niveau se dégrade de mois en mois. Dommage !

Même si j’apprécie globalement votre émission, je trouve que la conduite du grand entretien, d’une manière assez générale, n’est pas appropriée. Aujourd’hui, par exemple, et je le dis en toute objectivité car je ne voterai pas pour lui, une grande partie de l’entretien avec M.Bellamy a tourné autour de l’affaire Lambert, sans parler de la question absurde sur l’Alabama. Vous contribuez au désamour et au désintérêt des Français pour l’Europe en focalisant vos questions sur des thèmes qui n’ont rien à voir avec l’Europe, voire sur des faits divers. Par ailleurs vous sélectionnez les questions des auditeurs sur tous ces sujets annexes. J’attends de France Inter qu’elle fasse comprendre aux Français les vrais enjeux que proposent les différents partis à propos de l’Europe. Je réagis aujourd’hui car le scrutin approche et l’abstention risque de battre tous les records; vous avez votre part de responsabilité dans cette attitude des Français.

Je suis très déçu une nouvelle fois des questions qui sont proposées à votre invité qui concerne principalement voire exclusivement des questions de société très éloignées des compétences de l’Union Européenne.
Il me semble qu’en tant qu’animateur professionnelle reconnu vous avez une responsabilité pour que l’entretien aborde le sujet que vous introduisez vous-même.
Je vous demande également de ne pas orienter ma critique, car je ne suis pas un partisan des Républicains. Et comme vous cherchez toujours à savoir, je suis un Macroniste de la première heure et je le reste.

Bonjour. Je suis catholique, pratiquante, sensibilité de gauche. Je ne voterai pas pour Mr Bellamy pour qui j’ai du respect. Je regrette ce matin de ne pas l avoir entendu parler de son programme, hormis sur le sujet de l immigration. Vous l ‘avez interrogé sur les problèmes de conscience et l’ avez enfermé dans des sujets polémiques. Il vous l’a d’ailleurs fait remarquer. Nous avons besoin d’ interviews qui nourrissent la reflexion. Je suis donc déçue..
Cordialement

J’écoute France Inter tous les matins et j’ai grandement apprécié votre retour sur cette antenne, mais franchement ce matin vous n’avez pas été à la hauteur de votre interlocuteur.
Il aurait ete interessant pour vos auditeurs de connaitre le programme Européén de LR qui n’est ni celui de En Marche ni celui du RN au lieu de quoi vous avez chercher à le coincer sur des sujets de société certes importants mais qui sont hors sujet par rapport l’avenir de l’Europe.
Vous vous etes rabaissé au niveau d’un journaliste ordinaire, c’est dommage.

je suis fidèle auditeur à la matinale. J’écoute l’interview de Mr bellamy. A quelques jours de l’élection, nous aimerions entendre une interview sur les programmes proposés et sur les enjeux de l’Europe. Au lieu de cela, vous parlez de politique politicienne, de Vincent Lambert, de la loi en Alabama, de la guéguerre entre Macron et Le Pen… Du fond, nous voulons du fond ! Où est l’Europe dans tout ça ! Marre des petites phrases qui font le buzz. Vous nous avez habitué à mieux avec Léa Salamé qui, elle, par respect de ses auditeurs préparait vraiment ses interviews. Si vous vous mettez à faire du RTL ou du BFM, alors j’irais voir ailleurs…

Bonjour,
J’etais choqué de votre obstination à parler de tout sauf d’Europe lors de votre interview de M.Bellamy. Ne pensez vous pas qu’en éludant les questions compliquées, vous servez la soupe aux populistes et desinformateurs de tous poils?
Voilà c’est dit. Bonne journée…

Bonjour,
Je suis ébahie de voir que les journalistes ramènent régulièrement le candidat interviewé à sa religion, tout à fait hors de propos quand on veut un débat concret sur le programme pour les européennes. C’est un biais très dommageable pour les auditeurs. Notamment dans le choix des questions des auditeurs, sans cesse orienté « catholicisme et questions de société ». Pourquoi cette volonté d’enfermer la parole du candidat dans un cliché ? Je m’interroge.

Scandalisée par l’interview De Bellamy par Demorand. Pratiquement aucune question sur le programme des LR. Il n’ à été question que de V.Lambert. Honte à ce service public qui biaise les interviews et tente de manipuler l’opinion. Réduire un candidat à ses opinions religieuses en ignorant le programme du parti qu’il représente, c’est tout FI., que je ne regrette pas d’avoir quitté. Je voulais écouter l’interview de Bellamy, et j’ai constaté que vous faisiez honneur à votre réputation. Gauche manipulatrice.

Quel besoin d’amener le cas de Mr LAMBERT dans la discussion ? Hier c’était idem avec Madame KELLER et ALi Badou.
C’est les élections européennes, pas un débat sur la fin de vie…

Bonjour,
C’est une honte que vous consacriez autanrt de temps à l’affaire Lambert alors que je répétez par monts et par vaux que vous voulez mettre l’accent sur les élections du Parlement européen.
Parlons de l’UE une bonne fois pour toutes ! Si ce n’est pas le cas actuellement, quand le ferez-vous ?!

Bonjour,
Quelqu’un peut-im nous dire le rapport entre cette triste affaire et les élections européennes ?

Bonjour, Au nom de quoi M. BELLAMY peut-il remettre en cause une décision de justice largement influencée par ses convictions religieuses?

J’ai hier écouté l’émission « Question politique » sur France Inter entre midi et deux. Deux invités : Nicolas Bay pour le RN et Benoît Hamon pour… lui-même.

Je souhaitais exprimer ma colère quant au traitement de ces deux invités, et plus particulièrement le premier. Vous noterez au passage que je suis en parfait désaccord avec à peu près tout ce que le RN propose et incarne, et qu’il ne s’agit pas là du message d’un sympathisant du parti.

L’interview de M. Bay a duré environ trente minutes, pendant lesquelles pas une question n’est posée sur le contenu du programme de la liste RN aux européennes. Pas non plus une seule question sur les moyens de mettre en place sa politique souverainiste (« une Europe des Nations », dira plusieurs fois l’invité). On aura par contre droit à un portrait à charge critiquant le relatif effacement de M. Bay lors de la campagne (alors pourquoi l’invitez-vous ?), puis à des questions/attaques sur la dernière polémique à la mode : tel assistant parlementaire autrichien qui fricote avec un oligarque russe, tel allié italien qui déclare ceci ou cela, tel ex-conseiller de M. Trump qui vient donner son avis, etc.

Autrement dit, 30 minutes d’antenne, pas UNE SEULE consacrée à la politique. 30 minutes de polémique hargneuse, de palabres sans intérêt sur l’écume des choses, sur telle personne ou telle pratique, et rien, ABSOLUMENT RIEN, sur le programme du RN.

Je suppose qu’à la sortie de l’émission, les « journalistes » présents ont dû se congratuler de s’être colletés avec le grand méchant loup fascisant, sans avoir fait une concession.

Le problème, et vous me pardonnerez la vulgarité, c’est que les électeurs s’en foutent, de ces polémiques à la con. A longueur d’antenne, les « journalistes » politiques et autres « éditorialistes » ne cessent de se lamenter, à propos des élections européennes, qu’elles n’intéressent pas les électeurs, ou encore qu’il ne s’agit que d’un vote pour ou contre M. Macron, et que les enjeux politiques européens sont totalement négligés. Visiblement, les journalistes aussi se contrefichent des enjeux politiques ! Tout ce qui compte, c’est la petite phrase, la polémique. Des journalistes sérieux tenteraient d’élever un peu le débat : sur France Inter, on se vautre avec complaisance dans cet avilissement de la politique, en la rabaissant à des querelles de personnes et des attaques ad hominem.

J’entendrai plus tard, au journal de 18h de France Culture (si ma mémoire est bonne), que les colistiers de Mme Loiseau durcissent le ton en « sortant » des « affaires » à propos de la liste RN. Le journaliste égrène ensuite la liste des attaques relayées quelques heures plus tôt par M. Baddou et consorts. Et l’on s’étonne que le gilets jaunes puissent traiter les médias de « collabos du pouvoir »… J’attends autre chose que du journalisme de castor (« faire barrage… ») sur France Inter. J’attends du fond. J’attends de vraies questions et un vrai débat sur des propositions politiques, dont on discutera la possible application ou non, et les possibles effets. Pas des polémiques idiotes et sans intérêt, qui ne sont que boules puantes de dernière minute lancées par un pouvoir aux abois. Quelle tristesse…

Ce matin l’invité des journalistes de la matinale de france-inter dans le cadre de la campagne électorale des Européennes était la tête de liste de « Les Républicains » (donc totalement opposé à ma sensibilité), mais impossible de ne pas noter que l’invité s’est fait enfermer et a été emmené sur un terrain décidé au préalable par la rédaction de la matinal et ce dans un but visiblement qui sert le vote « utile » LERM exclusivement contre Lepen. Les sujets abordés: (à partir de l’affaire de corruption du ministre Autrichien) ont a eu droit à l’extrême droite en Europe et l’immigration sur le continent et ensuite le cas Vincent Lambert et ce, jusqu’a la dernière seconde!
De programme de cette formation politique de droite très libérale en regard d’autres formations politiques qui lui est opposées, je n’en saurai rien: exclus les questions sociales, économiques, écologiques… tout ce qui concerne l’intervention de l’Europe dans la vie des Gens… si auparavant il y avait des journalistes aux ordres de l’Etat, la plus grande part contournait cet asservissement et faisaient un véritable travail sur le terrain. Les journalistes de la matinale de france-inter ne sont pas des novices et ils ne s’interrogent même plus sur l’éthique de leur travail liées à leur profession, ils collaborent tout simplement avec l’Etat et son pouvoir actuel, en pleine conscience… c’est révoltant…

 

Lutte Rassemblement National / La République en marche

Je souhaite faire remonter mon mécontentement ce matin. Que se passe-t-il sur la matinale durant ces élections européennes? j’ai remarqué une différence de traitement inadmissible entre le candidat du RN et de EELV. Je ne suis pas rattachée à un parti, je n’ai aucun enjeu à vous écrire, si ce n’est, vous faire part de mon profond désaccord avec l’orientation et le ton de vos journalistes de la matinale.
M DEMORAND a coupé la parole à Yannick Jadot, c’était inaudible pour qui veut comprendre son programme à l’échelle europpéenne.
Merci à Nicole FERRONI d’avoir judicieusement rappelé que ces élections n’ont qu’un tour et qu’il n’y a pas lieu de mettre en exergue seulement un match MACRON/ LE PEN!
J’ai le regret de vous dire, que c’est exactement ce que nous indique actuellement la matinale. Je veux connaître les enjeux européens, non les guerres intestines du panier de crabes français. Réellement, un candidat pourra-t-il nous dire, dans ces derniers jours de campagne sur votre antenne, ce qu’il va apporter à l’échelle européenne? vous avez le nez sur la France!
Le mépris avec lequel vous avez traité le candidat de ce matin, n’a fait que renforcer ma colère face à l’ITW d’hier qui était trop molle de Joran BARDELLA. Il n’a pas été mis face à ses contradictions : discours prônant l’ouverture (États-Unis-Europe Ultra Droite et Russie) / mesures proposées protectionnistes et retour en arrière sur les choix européens! Ils n’ont parlé que de BANNON.
J’aime cette radio et le ton qui lui appartenait, je dois vous avouez ma profonde déception quand j’écoute ce qu’est devenue la matinale…cela va à l’encontre du travail de journaliste impartial et impertinent que j’apprécie. Vous allez bientôt contenter les complotistes qui vous accusent de trop d’affinité avec la LREM.
Je le répète, j’aime France Inter et espère que la matinale va se ressaisir, je tendrai l’oreille 😉
Une jeune maman qui ne souhaite pas que ses enfants grandissent dans un monde obscurantiste!

Je suis très déçue par l’évolution des derniers jours dans le traitement de la campagne pour les Europeeennes : on ne parle plus QUE de l’enjeu Français de ces élections , de l’affrontement Macron – Le Pen .
Ça avait pourtant bien commencé , avec des émissions entières consacrées au travail des parlementaires européens , et à l’impact des décisions de ce parlement. Et depuis 10 jours , pfuittt , fini !
Quand on reçoit des têtes de liste , on ne leur parle plus que de leur rôle dans le paysage français .
Entendre à longueur d’antenne dans les journaux parler de l’enjeu Macron – Le Pen et tutti quanti ne peut avoir qu’un effet : favoriser l’abstention, est ce ce que vous voulez ?les gens n’ont pas du tout envie de revivre 2017 , et on est hors sujet !
C’est le moment de reparler du MODE de scrutin et du poids de chaque vote grâce à la proportionnelle; Parce c’est bien ce que les médias racontent les jours précédents qui peut pousser les gens à aller voter ou à rester chez eux.

Je suis une auditrice assidue de France Inter, en particulier la tranche du 7-9. je suis décue et épuisée d’entendre annoncés les meetings de 4 groupes politiques, LR, RN, LREM et LFI..comme si seuls ces groupes étaient en campagne. Je n’en peux plus non plus de n’entendre parler que de la guéguerre LREM-RN , qui tue le débat europeen et ne permet pas d’en poser les enjeux en le réduisant a une compétition stérile j’ai compris que les règles des temps de parole étaient complexes, et qu’elles doivent reposer sur des savants calculs de taille de groupes et de % obtenus aux dernières élections..mais on a parlé longuement hier du dernier « grand » meeting du PS avec les retours de quelques éléphants…on ne peut pas dire que le poids politique soit majeur ces
temps ci en revanche, les meeting EELV sont très rarement mentionnés..il y en avait un majeur a Toulouse mercredi soir, aucune référence entre 7 et 9 le matin, ni après pour le commenter. Or, si les écolos ont du mal a percer en France, c’est un groupe politique important au parlement europeen… Pouvez vous m’aider à comprendre pourquoi ce manque de relais?

J’adore plus que tout vos émissions pour leurs qualité et je dois vous dire que si votre radio cessait d’émettre, je tournerai le bouton de mon poste mais je vous accuse de ne pas parler suffisamment des partis politiques minoritaires qui vont se présenter le 26 mai. Cependant, vous n’êtes pas les seuls. Il doit s’agir d’une pression politique et économique. C’est votre devoir en tant que média de le faire.

France Insoumise / Rassemblement National

Vos journalistes se montrent complètement orientés en voulant faire des rapprochements entre FI et RN
Ils manquent de respect, coupent la parole sans écouter les réponses
C’est insupportable
Par ailleurs alors que 40 services d’urgence sont en grève ils n’en parlent pas pour se focaliser sur le passage d’un quidam d’un parti a un autre
Et mes impôts financent ces chaînes qui se disent au service du public
Juste écœurant

Je vous écris à propos de l’entretien de Manon Aubry dans le 7/9 de France Inter. Je suis choquée par l’insistance avec laquelle les deux journalistes présents ont cherché à faire dire à Manon Aubry que la FI a les mêmes méthodes de travail que le RN. C’était manipulateur et même harcelant. Ensuite, la manière dont les deux auditeurs intervenant au standard ont été sélectionnés pour poser leur question à Manon Aubry n’était visiblement pas neutre non plus. Leur question répétait celle des deux journalistes. Difficile de croire que sur les centaines d’appels que France Inter reçoit, seule cette opinion assimilant de façon malhonnête les idées du RN et de la FI soit ressortie.
Dans tous les partis, ils y a eu des transfuges. Vous ne passez pas votre temps à décortiquer les passages du FN au LR. Le conseiller régional a été exclu de la FI en novembre dernier et vous gardez bien de le dire.
Cette manière de faire est insultante pour les militants de la FI qui se battent tous les jours pour un accueil digne des réfugiés, des pauvres, des sans abris. Ces questions ne sont pas des préoccupations pour le RN dont la conception de la politique est celle de l’héritage de père en fille dans une famille de milliardaires. Vraiment quelle déception d’entendre France Inter porter ces amalgames! J’ai 46 ans. J’écoute France Inter depuis mes 15 ans. Mais là, vous jouez un jeu trop dangereux pour notre démocratie, pour que je cesse de me taire.
Quand Bernard Guetta rejoint Larem, vous ne pouvez pas vous prévaloir d’une grande neutralité.
Il est triste que vous utilisiez votre métier de cette façon, et non pour permettre à chaque candidat d’expliquer son programme.
Et de grâce, cessez de couper la parole à vos intervenants, de quelques bord qu’ils soient. C’est insupportable pour nous auditeurs.
Respectez les gens, s’il vous plait.
Cordialement,

Il est inconcevable de mettre les auditeurs dans la confusion et le mensonge les matraquages quasi permanent des questions à mano Aubry ou un autre du mouvement FI, ne cessent de faire des inepties et amalgames d’une violence à toujours rapprocher le RN et la FI, pourquoi les journaleux s’échinent t-il à toujours parler de RN parti pourri et dangereux qui n’a rien à voir dans le débat et occulte les questions importantes sur la vie du mouvement FI, sa politique. Madame comme beaucoup d’auditeurs de france inter qui connaissions cette radio depuis plus de 45 ans, avec la manipulation que vos journaleux procèdent, depuis bien longtemps je n’écoute plus votre radio normalement service publique, vous vous etes vendu à des mercenaires et votre radio ressemble à toutes les autres, la honte s’abat sur vous, heureusement l’esprit tranquille je préfère écouter FIP et qui ne m’empêche pas de vaquer à mes activités.

 

Sondage

Ce matin (dimanche 19 mai) au 6 /9 vous faites référence au dernier sondage Harris Interactive/Epoka qui donne le RN à 23,5% et LREM à 22,5%. Et le journaliste ne cesse d’interroger son invitée Fabienne Keller comme si déjà « ils » avaient perdus.
Ne savez-vous donc pas qu’un sondage ne se diffuse pas sans donner les marges d’erreurs qui ici, sont très significatives ?
Le maitrise d’un simple cours de maths de terminale vous apprendrait que, pour ce sondage, réalisé auprès de 1014 personnes (échantillon de taille bien trop petite ! )
si le RN recueille 23,5% des opinions des sondés alors cela ne permet que de dire et avec une confiance de 95% « seulement » que le résultat final sera compris entre 20,36% et 26,64%. Il reste 5% « de chances » qu’il soit hors cet intervalle.
si LREM recueille 22,5% des opinions des sondés alors cela ne permet que de dire et avec une confiance de 95% « seulement » que le résultat final sera compris entre 19,36% et 25,64%. Il reste 5% « de chances » qu’il soit hors cet intervalle.
Ces deux fourchettes se superposant, vous comprenez donc que rien n’est joué !
C’est la même erreur qui en 2002 avait donné comme certain, selon les médias, un second tour Chirac /Jospin et donc suscité cette surprise du 21 avril qui n’en était pas une !
Vous rendez-vous compte à quel point vous orientez ainsi les masses par vos propos si peu éclairés ?
Il serait, il me semble, honnête de votre part de faire un rectificatif.
Je précise que je ne voterai ni pour RN , ni pour LREM.
Une auditrice fâchée de se rendre compte à quel point les journalistes maitrisent si peu les informations chiffrées qu’ils se permettent tout de même de commenter.