Lettre #3

Vous trouverez ci-dessous une sélection de messages correspondant aux dominantes de la Lettre#3.

LES VIOLENCES ENVERS LES JOURNALISTES

LES « VIOLENCES POLICIÈRES » SUR LES ANTENNES

« SURMÉDIATISATION DÉMENTE DU MOUVEMENT GILETS JAUNES »

RENCONTRE D’EMMANUEL MACRON AVEC LES MAIRES

LA PUBLICITÉ JAGUAR

LES AUDIENCES DE RADIO FRANCE

 


 

LES VIOLENCES ENVERS LES JOURNALISTES

Je viens par ces quelques lignes vous témoigner de mon soutien alors que certaines personnes doutent sur la manière dont vous pratiquez votre métier, je vous dis toute ma confiance pour l’information diffusée sur votre antenne.
Merci, bonne continuation dans la mission qui vous est confiée. (franceinfo)

Il est déplorable et inquiétant que les journalistes soient menacés aujourd’hui mais je m’inquiète aussi de voir l’incompréhension de l’origine de ces menaces.
Depuis le début des manifestations, des centaines de personnes ont été gravement blessées et les médias se refusent encore à ce jour à en parler ou à montrer.
Samedi dernier les violences policières ont été encore plus fortes.
Les journalistes n’ont-ils pas accès aux réseaux sociaux?
La solution contre les violences aux journalistes me paraît tellement simple. Parler de tout et montrer tout.
J’aime tellement france inter mais je ne comprends pas pourquoi ce silence ??? (France Inter)

Les médias sont insultés, frappés, menacés. Pourtant ils continuent de parler de manifestations « bon enfant » et d’être particulièrement tolérants face aux propos ou agissements des Gilets jaunes devant et chemise brune derrière. Les médias ont ils peur ou sont victimes du syndrome de Stockholm ? (France Inter)

Encore une fois, je déplore comme vous les atteintes portées aux journalistes dans l’exercice de leur métier par les GJ.
Admettez également svp dans vos préambules, les atteintes portées aux GJ par les commentaires des GJ.
La violence n’est JAMAIS excusable MAIS son origine est visible, audible chaque jour sur les médias. (France Inter)

J’écoute en ce moment votre émission et les problèmes des GJ avec les journalistes. Je lis actuellement le deuxième volume de La Chute des Géants de Ken Follett, et je ne peux m’empêcher de mettre en parallèle l’arrivée de SA dans la rédaction d’un journal ayant eu l’audace de critiquer Hitler… Le manque de recule d’une certaine population par rapport au média est affligeant. (France Inter)

Cher Nicolas Demorand, je vous écoute ce matin et votre interrogation m’interroge également.. des violences contre les journalistes vous posent question, et peut être vous révolte.. moi aussi.. je ne comprends pas… l’ingratitude des ces brutes de ces violents analphabètes racistes, xenophobes, homophobes, antisemites, qui ne savent plus comment exprimer leur malaise sauf à coup de refrain « macron démission », me navre… France Inter, BFM, LCI ont fait une publicité de dingue à ce mouvement parfaitement politique depuis le début. les français ont eu droit à l’évolution de ces défilés matin midi et soir pendant 9 semaines… comment ces gens n’ont ils aucune reconnaissance!!! comment osent ils cracher dans la soupe?? non vraiment je ne comprends sauf à penser qu’ils soient aussi décérébrés que beaucoup de français pensent…je suis vraiment dégoûtée.. ce matin nouveau sujet « Lettre du president!!! » n’oubliez pas de commenter qu’elle ne sert vraiment à rien… et dans peu de temps vos auditeurs penseront la mème chose de vous.. vous mélangez information commentaire et opinion.. nous nous faisons la différence, et nous trouvons sur France culture la probité journalistique qui nous fait du bien. (France Inter)

Bienvenue Nicolas Demorand dans la haine qui accompagne chaque manifestation des gilets jaunes depuis novembre. Habitant le centre de Saint-Etienne, nous observons chaque samedi les extrêmes de droite et de gauche consciencieusement attaquer la démocratie et crier leur haine. Dans ce contexte, encouragé par le traitement disproportionné et continu des médias, il est bien tard pour prendre conscience d’une partie de sa réalité. (France Inter)

Une fois de plus, des journalistes ont été agressés, hier samedi, par des gilets jaunes.
Je dis bien « gilets jaunes » et non « éléments violents », « groupuscules »…. ou autres euphémismes. Il est temps d’arrêter de se voiler la face et de nommer les choses.
Ces gens là qui menacent les journalistes, les attaquent physiquement, lâchement et violemment sont simplement fascisants et mettent la démocratie en grand danger.
Alors, s’il vous plaît, réagissez, pour vous protéger mais aussi pour tous vos fidèles auditeurs, défenseurs de la liberté d’expression. Cessez de leur donner la parole, refusez de couvrir leurs manifestations.
Quoi qu’ils en pensent, ils ne sont pas le peuple (cette idée nous a tous tétanisés depuis le début et empêchés de voir la réalite de ce mouvement) et, surtout, ils ne sont rien sans vous.
Osez, enfin, sans craindre de passer pour des suppots du pouvoir ou des élites, tendre vos micros à ceux qui n’en peuvent plus de ce mouvement dangereux. Vous serez surpris de voir combien ils sont nombreux et inquiets. Bon courage à vous et bravo pour l’information sérieuse que vous nous offrez chaque jour. (franceinfo)


 

LES « VIOLENCES POLICIÈRES » SUR LES ANTENNES

Après des semaines de déni et de silence, merci d’aborder enfin la question des violences policières (autorisées ou pas) sur vos antennes : le 16/01/2019 dans les Matins sur France Culture ; dans « Comme un bruit qui court » sur France inter la semaine dernière. Les citoyens qui, pour beaucoup sont ou soutiennent des gilets jaunes et qui sont au courant de ces violences par ailleurs ou les voient par eux-mêmes vous seront reconnaissants. (France Culture et France Inter)

Ce matin je me sens bien. D’abord parce que mes hypothèses sur Macron semblent se confirmer depuis son marathon avec les maires de hier soir que j’ai suivi mais surtout parce que France Culture dénonce les violences policières en ayant invité le journaliste Dufresne. (France Culture)

Bravo et merci Antoine et l’équipe pour vos émissions et notamment pour la dernière sur les violences policières, information rarement relayée sur les grandes ondes en dépit de sa gravité. Où sont les  » gardiens de la paix  » ? Ne lâchez rien et restez vivants ! (France Inter)

Depuis plusieurs années, l’état organise des campagnes d’affichages afin de faire face à des difficultés de recrutement et de turn -over dans les armées de terre, mer, air, police et gendarmerie…les vocations se font rares…Accèdent donc aux recrutements des jeunes sans travail, parfois très diplômés à la recherche d’un emploi « alimentaire » en attendant mieux…Les recruteurs sont donc moins exigeants que par le passé…on peut donc y retrouver des névrosés amateurs d’armes, de domination et de violences gratuites qui seraient peut être en prison dans d’autres périodes…les forces de l’ordre devant faire face aux gilets jaunes ne sont pas formées à la résistance psychologique face aux insultes en tous genres…ils sont envoyés au casse pipe et réagissent devant la peur, le « sauve qui peut » en somme…Ce manque de formation et de maîtrise de soi débouche forcement sur des violences avec des munitions d’ailleurs interdites dans d’autres pays…La boucle est bouclée…d’un côté, des personnes en souffrance face au chômage,la précarité et la peur de la paupérisation et de l’autre , des jeunes fonctionnaires occupant un poste « alimentaire » pour éviter justement de tomber dans cette précarité….derrière tout cela, la violence d’un état face à une population française stressée et maltraitée depuis 30 ans , sacrifiée sur l’hôtel de la mondialisation et de la puissance des lobbys et de la faiblesse et la lâcheté de nos hommes politiques ,à tous les niveaux…vous , les journalistes , ne devez rien lâcher dans votre devoir d’information sur cette période charnière du mouvement des gilets jaunes…merci de votre travail.. (France Inter)

Merci!
Merci pour ce reportage documentaire qui disait sans dire. Mais qui m’a réchauffé pour plusieurs raisons:
1) ne pas me sentir seul.
2) d’avoir dit ce que nous avons souvent vu ces derniers temps. La parole et l’image vont mieux de paires.
3) d’avoir fait de ce bruit qui court, une vérité possible en prévenant que cela pouvait être aussi sujet à caution.
4) d’avoir fait votre métier, votre boulot; comme moi j’essaie le faire le mien. Comme tant d’autres.
Bonne continuation. (France Inter)

Bonjour, un grand merci à vous pour cette émission, sans doute le plus lucide regard sur les excès de la politique sécuritaire en cours … (France Inter)

Bonjour et merci beaucoup pour ce programme du 12 janvier 2019, par laquelle j’ai découvert votre émission.(France Inter)

Un grand merci pour la qualité, la pertinence, et le point de vu édifiant de ce reportage !! (France Inter)

Je n’ai pas pu participer aux manifestations pour le moment.
Merci à vous de m’avoir éclairé sur ce qu’il peut s’y passer.
Reportage vraiment poignant, j’en ai encore la gorge serrée. (France Inter)

Je viens d’entendre au réveil le reportage sur l’utilisation des flash ball par la police lors des manifestations des gilets jaunes.
On reproche à nos policiers de ne pas être tous formés à leur bonne utilisation. Jamais votre journaliste ne fait remarquer que face à l’extreme Violence des manifestants il valait mieux faire appel à toutes les forces disponibles.
Taire dans un tel reportage la violence des manifestants et se focaliser sur les effets regrettables mais nécessaires de l’action policière est une manière de désavouer nos forces de l’ordre. Ils ont fait cependant preuve d’une grande maîtrise et nous devrions leur en être reconnaissants. Les actions des manifestants auraient conduit dans d’autres pays démocratiques à l’utilisation d’armes à feu. Notre système judiciaire est capable de traiter les dérives policières si il y en a. Dans le contexte actuel faire une telle émission sans parler des actes inqualifiables des manifestants est une manière de mettre de l’huile sur le feu.
Je ne sais si votre journaliste a fini par ce rendre compte de cela, il s’est peut être rattrapé du moins je l’espere en fin d’emission, mais vous savez bien qu’à cette heure matinale vos auditeurs ne sont à l’ecoute que 15 à 30 mn.
Il aurait dû réagir en défenseur de l’action policière régulièrement face à son détracteur. L’emission aurait représentée mieux l’opinion de tous les français. (France Culture)


 

« SURMÉDIATISATION DÉMENTE DU MOUVEMENT GILETS JAUNES »

Les journalistes continuent leur surmédiatisation démente du mouvement gilet jaune. Ce matin, on entend « net rebond » « participation record dans certaines villes » … les journalistes ne semblent pas se rendre compte que la fraîcheur du mouvement gilet jaune du début s’est envolé. Maintenant nous assistons à un défilé de gens parfaitement intolérants, menaçants, insultants, non démocrates qui partout où ils passent déclenchent des villes mortes, barricadées. Est ce cela un mouvement populaire ? non ces gilets jaunes actuels ne représentent pas le peuple mais seulement eux même. Les journalistes doivent prendre du recul et arrêter de leur faire une publicité incroyable. Ces gilets jaunes ont pris la grosse tête, on est à genoux devant eux, assez de ce traitement journalistique complaisant. (France Inter)

Auditeur fidèle de France Inter, je suis effondré par la complaisance des journalistes qui passent un temps fou à suivre les avis états d’âme, colères, revendications sans jamais ou très rarement offrir une information ou un avis contradictoire. Même si le déséquilibre tend (un tout petit peu) à diminuer, la surexposition et la complaisance sont insupportables. Comme si une mauvaise conscience vous empêchait de faire votre travail avec objectivité. Incompréhensible. J’aimerai connaitre les débats internes au sein des rédactions. (France Inter)

Pour la première fois hier matin j ai coupé france inter… ras le bol d entendre a longueur d’antenne les gilets jaunes… les 3 jours avant samedi on s interroge qu est ce qu il va se passer et pendant 3 jours après on analyse ce qui s’est passé !!
Certes ce mouvement pose de vraies questions mais autours la vie continue et franchement en ressassant toute la journée ce mouvement cela attise les choses et fait monter madame le pen… alors s il vous plait replacez ce mouvement dans vos infos mais cessez votre matraquage ( 80000 personnes seulement dans la rue!! Et jusqu a 6 mn sur un journal horaire!!) , arrêtez d aller vous faire frapper dessus pour des images que l on a vu 100 fois et ouvrez nous l esprit avec d autres infos… dommage par exemple d avoir si peu parlé du salon CES de las Vegas .. c’est pourtant notre avenir qui se dessine là bas… (France Inter)

Je suis un auditeur assidu et sensible à l’ouverture culturelle. J’ai le sentiment que vous vous enfermez comme les autres médias dans le traitement de la voie sans issue de la crise des gilets jaunes et que vous décrédibilisez votre profession. Car on a l’impression d’écouter en boucle la même émission depuis 2 mois . la profondeur de la réflexion, l’ouverture culturelle et intellectuelle qui est votre signature, votre marque de fabrique soudainement a disparu depuis le 17 novembre. Vous êtes pourtant garants des valeurs de la citoyenneté mais on a l’impression que vous êtes tétanisés et dépassés par les comportements violents. J’ai du mal à comprendre votre inertie. Est-ce que vous avez peur ? Ou bien êtes vous démunis ?
Bref quelles que soient les raisons qui vous ont entraînés sur ce terrain pourriez-vous changer de disque pour relever le débat comme vous savez le faire habituellement. (franceinfo)

Je viens ici vous dire mon dégoût de la manière dont vous ,tous les journalistes de France inter et France Info (les autres ne m intéressent plus depuis longtemps)relayez de manière systématique et partisane les infos sur les manifs des GJ.Tout au long des journaux vous répétez les chiffres de Castaner sans mention de la provenance et surtout sans esprit d ‘analyse des faits rapportés.30000 ,puis 36000 puis c est beaucoup moins que telle date :un discours repris par tous les commentateurs ,journalistes et surtout tous les politiques et ministres LREM .Vous avancez avec la même certitude le chiffre de 80000 policiers ce qui amènerait la déduction logique pour un esprit non aux ordres qu il y avait un policier par manifestant .Honte à vous et surtout ne parlez plus de déontologie de votre métier de votre intégrité .Vous mangez la soupe qu on vous sert et vous en redemandez. Je vous parlai de dégoût au début de mon propos ,le mot est encore faible.Oui vous êtes complètement responsable du fossé qui se creuse entre vous et les GJ. (France Inter et franceinfo)

Ce phénomène va également approfondir le doute de beaucoup sur la capacité des médias à prendre de la hauteur. (franceinfo)

Bonjour
À propos des gilets jaunes vous répétez « rebond », « forte mobilisation », mais ils sont loin des 100 000, ce qui déjà est peu pour un mouvement. Depuis le début vous amplifiez par votre propos l’importance de ces manifestations qui n’en sont pas et vous continuez. Mais ils ne représentent pas grand monde. Evidemment, nous sommes plus posés, pas grossiers, pas violents. Nous n’insultons pas les gens, nous n’agressions et ne vociférons pas. Nous respectons le droit, la police….alors nous n’avons aucun intérêt médiatique! Alors vous relayez à longueur de journaux et d’émissions les propos des gilets jaunes mais jamais ne faites entendre les autres, bien plus nombreux et civilisés qui ne les soutiennent pas ou plus, qui les détestent, n’en peuvent plus de leur bêtise, de leurs contre-vérités, de leurs obscénités, de leur détestation obsessionnelle d’Emmanuel Macron, de leur soit-disant « colère » qui n’est en fait que de la jalousie et de la frustration. Qui s’inquiètent et se désolent de les regarder faire les malins à la télé et plastronner à la radio, alors que, depuis le début, ils sont manipulés de toute part (tout en se prétendant « autonomes », quelle farce!) et sont prêts à se jeter dans les bras des extrémistes antidémocratiques, antiparlementaires. Et moi, qui aime tant les informations, qui suis passionné de journalisme, qui suis fidèle depuis si longtemps à France Inter, je suis dégoûté et démoralisé de voir depuis de longues semaines comme vos journaux ont contribué à donner de l’importance à des brutes prétentieuses, ont traduit sans aucune prise de recul les jérémiades, les « yenamarre », les inepties. Déçu de vos chroniqueurs, de vos experts qui n’apportent rien. Et même si c’est dur pour moi qui suis si attaché à Radio France de vous faire ces reproches, je suis un peu désespéré que de samedi en samedi (et en dépit des nombreux messages proches de ma sensibilité partagés par la Médiatrice) vous ne donniez toujours pas la parole à tous ceux qui rejettent l’imbécillité intrinsèque des gilets jaunes et qui croient encore à la possibilité d’une social-démocratie à la française. Et enfin, de grâce, ne laissez pas ces gens parler « des aspirations des français » etc. Ils sont loin, très loin de représenter « les français ». Ce n’est pas parce que des démagogues leur font croire qu’ils sont « le peuple » qu’ils le sont. Un peu de hauteur et d’objectivité, un peu de responsabilité surtout: vous n’êtes ni BFM, ni RTL, ni RMC. Votre ligne éditoriale n’est plus très claire. Dommage au regard de la qualité des femmes et des hommes qui forment vos équipes…. Avec amitié, fidélité et….en toute citoyenneté. (France Inter)

Vous mettez en valeur constamment et depuis le 17 novembre le mouvement des gilets jaunes. Vous ne faites aucun reportage sur toutes les personnes qui sont pris en otages par ce mouvement, qui ne peuvent plus circuler librement, de toutes les personnes qui perdent leur emploi, de tous les commerçants qui déposent le bilan, de toutes les personnes qui ont peur de ces hordes pour lesquels France Inter fait la propagande en indiquant leur rassemblement, comme si c’était nécessaire, il y a déjà facebook et d’autres réseaux sociaux. Vous ne parlez pas de tous les français qui ont peur. Vous victimisez constamment les gilets gauches. Je vous rappelle que les manifestations doivent être déclarées pour la sécurité des personnes qui doivent subir et pour les manifestants eux-mêmes et aussi pour les policiers !
Je suis écœurée D’autre part, comment sont effectués les sondages ? Ce mouvement n’a jamais été pacifique. Il n’est pas pacifique d’imposer sa loi sur la chaussée et d’empêcher la libre circulation sur le territoire ! (France Inter)

La surenchère continue chez les journalistes : « succès de la 9eme journée des gilets jaunes  » entend – t-on ?
mais enfin les manifestants ont atteint le chiffre ridicule de 88ooo participants ( et encore à un certain moment seulement de la journée ) pour TOUTE LA FRANCE !! et on parle de rebond ! mais c’est au contraire un échec total,
Ce mouvement ne s’élargie pas du tout ( il y a au moins 30 millions d’électeurs), il piétine , devient haineux, intolérant, menaçant, non démocrate.il provoque la fermeture de tous les magasins dans des villes devenues mortes au passage des gilets jaunes , est ce cela un mouvement populaire ? Des journalistes sont agressés d’une manière jamais vu depuis longtemps et on appelle çà un succès !!
Les gilets jaunes ont pris la grosse tête par la surmédiatisation, ils se croient représentants du peuple mais c’est un mensonge, ils sont une petite poignée seulement; Les sondages aussi sont interprètes d’une drôle de manière, en fait seulement 30 % soutient vraiment ce mouvement. Des journalistes heureusement alertent sur le danger que ce mouvement fait subir à la démocratie ( JF Khann) mais on dirait qu’a radio France il n’y a pas de recul. (franceinfo)


 

RENCONTRE D’EMMANUEL MACRON AVEC LES MAIRES

Ce jour 16 janvier j’ai écouté les journaux de 6h 6h30 7h 7h30 et 8h sur la réunion de Bougtheroulde. Ce que les journalistes de FrInter ont rapporté est totalement différent de ce que j’ai vu, entendu et compris des différents échanges.Ce que j’ai relevé succinctement ce matin « meeting de campagne », « remise en cause des 80km/h » « ISF » « la mise en cause des référendums ».Je suis catastrophé.Ce que moi j’ai entendu et compris. Des maires ont exprimé les doléances et des souffrances de leurs concitoyens. Des maires ont souligné les difficultés de leur vécu et de leurs relations avec les administrations. Des maires ont divulgués leurs propositions. Le Président s’est attaché à répondre à tous les éléments exprimés en communiquant ses doutes, ses incertitudes et ses convictions.Je suis indigné que ma radio préférée s’éloigne si fortement des faits objectifs. Les faits rien que les faits dans la rationalité et non dans des suppositions. Merci de revenir à votre éthique de journaliste qui n’est chère et que vous savez très bien respecter par ailleurs. (France Inter)

Le CR de la réunion en Normandie faite par E Macron se conclut par le scepticisme des Français .
Pas un mot sur les applaudissements des maires à la fin.
On sait ce que les journalistes auraient noté s’il y avait eu des sifflets.
Cette partialité est choquante. (Franceinfo)

Bonjour, je suis très surpris de n’entendre débattre sur France-info que le sujet des 80km/h. N’y a-t-il rien de plus important qui n’est été exprimé lors du débat d’hier avec les 600 maires de normandie. Ne soyez pas surpris si ensuite les journalistes ne sont pas très crédibles. Amicalement. (Franceinfo)

Votre journal semble vraiment partial ! Sur le débat du Président Macron, vous avez sélectionné seulement le problème 80 Km/heures , aucune mention sur le contenu de ces 7 heures de débat avec les maires de France !!! Pourtant, il y avait tout de même des choses positives à signaler …Non ? D’autres sujets plus ou moins orientés ont été abordés par vous , mais ayant toujours une connotation d’opposition   Auriez-vous peur de déplaire à votre auditoire ?  Où craignez-vous de perdre  votre « poste »  ?  La neutralité n’est pas le fort de france Inter ! (France Inter)

J’ai regardé Macron face aux Maires pendant 4 heures, c’était brillantissime, et vous n’avez retenu que les 80 km/h. Est-ce du travail de journaliste ? (France Inter)

L’audience de France Inter augmente : est-ce que ce serait parce que le niveau de démagogie augmente aussi ? Attention, le niveau de respectabilité du journalisme baisse, lui. C’est le compte rendu fait ce jour à 13 h du Débat avec les Maires d’hier qui me fait réagir : un débat inédit, passionnant présenté cyniquement en qques petites phrases, celles qui plaisent… et qu’il serait bien judicieux de laisser aux médias moins regardants (mais plus écoutés ?) Stop, ils seront toujours devant vous, et vous à la remorque… Aïe, après 30 ans d’écoute fidèle, un bastion de plus qui tombe ? Je ne voudrais pas le croire ! (France Inter)

J’ai écouté les infos ce matin, 16 janvier, à 8h. Je m’attendais à entendre un genre de CR du débat tenu d’hier entre le président et 600 maires. Débat riche de plus de 5 heures et qui a été très intéressant d’après les commentaires entendus sur d’autres supports. Pour ma part je ne l’ai pas suivi car je travaille et je ne suis pas scotché sur les chaines d’infos continues. Or il n’a été que brièvement évoqué. Le journal s’est focalisé sur une phrase du président tenue avant le débat avec les maires et a fait intervenir un présidente d’association qui a dit que certes le mot n’était pas approprié mais qu’il était sorti du contexte. Ensuite le journal est revenu sur la lettre aux français publié dès dimanche soir dans laquelle le président pose la question de l’intérêt du sénat (l’actualité n’était pas urgente et fera l’objet d’autres traitements pendant 2 mois). Donc, au final, rien de consistant sur le débat d’hier soir. Où étaient les journalistes d’Inter ? Pour moi c’est honteux de traiter ainsi l’info. Vous mettez constamment en avant les opposants sans donner la possibilité de connaitre d’abord les éléments du débat, vous cherchez la petite phrase et résumez l’actualité à de stériles polémiques. Sans doute cela a déplu aux journalistes d’Inter que le président ait pu faire un tel échange apprécié par l’ensemble des participants. SVP, arrêtez de tout le temps vous focaliser uniquement sur les « contre » et surtout donnez nous les éléments pour nous faire notre propre opinion sans les censurer. C’est pour moi une faute professionnelle de n’avoir pas mieux développé ce matin au journal de 8h le débat d’hier soir. J’espère que la rédaction en prendra conscience et changera rapidement d’attitude. Sinon, on pourra vraiment en déduire qu’Inter censure sciemment la parole présidentielle…. (Franceinfo)

 


 

LA PUBLICITÉ JAGUAR

Nous sommes de fidèles auditeurs depuis des années et apprécions l’ensemble de vos émissions. Cependant, depuis la semaine dernière, nous sommes choqués par la diffusion d’une publicité vantant l’achat sans apport d’une Jaguar !!! comment pouvez-vous, en tant que service public et de surcroît en pleine crise populaire diffuser une telle promotion pour une marque de luxe, inabordable pour la majorité des français qui comptent ce qui leur reste à la fin du mois ! c’est une honte ! Merci d’en prendre compte, nous pensons ne pas être les seuls à réagir. (France Inter)

A qui s’adresser à France inter ? A qui s’adresser pour dire qu’après l’excellent émission Le Bruit qui court sur le thème des violences policières, cette chaine de radio que je suis depuis mon enfance, avec presque toujours beaucoup d’intérêt, se permet de lancer une pub immonde pour vendre des voitures, vendre des Jaguar ! Offrez vous un rêve que vous pouvez vous permettre dit en substance cette publicité ! Un peu de décence s’il vous plait ! Un peu de respect !
A qui m’adresser? A vous François Morel, après avoir dit à Luc Ferry « Ferme ta gueule » ce dont je vous remercie, pouvez vous dire à cette pub Immonde :Ferme ta gueule?
Merci pour vos chroniques, billets et coups de pieds dans la fourmillère ! (France Inter)

Les publicités sur le Land rover sont scandaleuses et insupportables à entendre.
Destruction de l’humanité par nos modes de consommation ! Une radio de service public devrait avoir un minimum d’éthique sinon c’est une complicité de crime contre l’humanité.
Je suis consternée et en colère d’entendre ça. (France Inter)

Samedi 8 hres 32, Delphine Batho est interviewé et nous explique l’urgence d’aller vers une Sté alternative soucieuse d’une autre forme de consommation et l’émission s’interrompt pour émettre des pub sur voitures et autres objets a impérativement acheter !!
Quarante ans d’écoute de France Inter et démoralisé d’entendre sa radio préférée tomber dans ce désordre publicitaire. Où se réfugier? Fip, France musique ? France Culture? Oui, mais si regrettable, entendre cette radio si diverse si écoutée être absorbée par le monde du commerce.
Dommage, vous avez, aviez une mission d’accompagner les citoyens a écouter une alternative. (France Inter)

Une publicité pour Jaguar ( Loa plus de 300€/ mois ) juste après une semaine en France sur le malaise social !!!! Bravo ! (France Inter)

J’écoutais avec intérêt la matinale ce samedi 12 janvier, invitée Delphine Batho et son manifeste pour l’écologie intégrale… et quelle ne fut pas ma stupafaction à l’écoute de la première publicité qui entrecoupa ce moment de radio : une pub pour une voiture, pas n’importe laquelle, une jaguar ! Voiture synonyme de vitesse, d’agressivité… certainement pas de consommation réduite, de préservation de l’environnement, etc. Viennent les questions des auditeurs avec Delphine Batho, puis de nouveau pub… Pour un « 4×4 landRover Suréquipé », synonyme d’hyper consommation débridée de carburant, etc, etc… On ne peut pas imaginer publicités plus malvenues et plus discordantes ! à quoi sert que France Inter fasse des semaines où on interroge chaque invité sur ce qu’il fait pour préserver la planète, si c’est pour faire la promotion de véhicules énergivores et synonymes d’un comportement totalement indifférent aux problématiques environnementales ??? Un peu de cohérence s’il vous plaît. Vous devriez faire plus attention aux pubs que vous diffusez. Les publicités pour ce genre d’objet devraient être totalement prohibées, comme l’ont été les pubs pour l’alcool et le tabac. (France Inter)

Je réagis à la pub Jaguar qui est très présente durant le 6-9 ce week-end. Les SUV sont une des raisons de la non-maîtrise de nos émissions de CO2. La publicité pour les SUV est donc contradictoire avec la majorité de ce qu’on entend sur votre antenne, la responsabilité de France Inter est d’être discrétionnaire sur la pub. (France Inter)

Merci pour les émissions sur Radio France.
Je suis étonnée des publicités nombreuses sur France Inter dans le 5-7 en particulier concernant plusieurs marques de voitures. Agressives, ridicules, ne faisant aucune part aux nécessités liées à la protection de la planète, en contradiction avec les émissions qui alertent sur la pollution, ces annonces dénotent et choquent.
Je comprends que les budgets supposent des recettes. Pourrait-on cependant encourager les entreprises qui innovent du côté écologique et solidaire ? (France Inter)

 


 

LES AUDIENCES DE RADIO FRANCE

Merci à tous les journalistes qui œuvrent quotidiennement pour nous informer et sont un des pilliers de notre démocratie. Merci encore en cette période si difficile pour vous et l’information.

Bravo à vous ! aux chiffres de ce jour vous pouvez ajouter les auditeurs de Suisse. Nous sommes des fidèles de vos émissions. J’en profite pour vous dire ma surprise sur le type de publicité sur les gros cylindrées, pub passées le week-end dernier. A l’heure de la crise que la France connaît, un tri et un choix plus judicieux ne devrait-il pas s’imposer ? Meilleures salutations.

Je tiens à féliciter toute votre « équipe » pour le niveau atteint par vos audiences!  Il est, pour moi, le résultat au combien mérité de vos exigences et de votre travail acharné. Chaque jour vos voix peuplent ma solitude et tiennent mon esprit vieillissant (je viens d’avoir 70 ans)en éveil, en veille. Mon premier geste au lever (très tôt) est pour vous entendre. Je reconnais chaque voix, mais rien n’est jamais répétition ennuyeuse. Ma radio se tait , et vous avec, lors de mes sorties ou de quelques émissions cultes pour moi sur la cinq ou Arte . C’est avec vous que je me repose dans le temps de midi et que je m’informe jusqu’à 20h avec « le téléphone sonne » que j’apprécie énormément.  Bon, je ne vous donne pas plus de détails mais vraiment, vous éclairez ma vie! Pour cela, MERCI ! Et surtout, NE LACHEZ RIEN!!!

Je suis un de vos fidèles auditeurs depuis déjà quelques dizaines d’années. J’apprécie la plupart de vos émissions et le professionnalisme de vos équipes, mais sachez quand même que si je reste à l’écoute de votre station, c’est surtout parce que la publicité y est beaucoup moins envahissante et insupportable que sur les autres stations. Encore « Bravo », mais n’oubliez pas de rester modeste.

Encore bravo pour votre audimat en très forte hausse.
Toujours aussi fidèle a vos programmes radio depuis 1973 !
Beaucoup de changements dans les programmes depuis cette époque ( Pas de Panique, L’oreille en coin, le tribunal du grand délire ……) mais la qualité de vos programmes est toujours assurée 🙂 bravo ! Cordialement et meilleurs vœux 2019

Bonjour à toute la station et FÉLICITATIONS pour l’audience cumulée Q4/2018.
Cela confirme qu’en faisant de la qualité et de l’analyse, on avance plus .
J’espère que Q1/2019 vous permettra de devenir la première .

Les derniers chiffres des audiences de ma radio proclamés par Nicolas Demorand sont très favorables et c’est normal aux programmes les plus haut en qualité : les infos, Affaires sensibles, Par Jupiter et POP POP POP notamment.