Non, la pub ne va pas envahir les antennes de Radio France…

Radio France Publicité

Radio France Publicité

Beaucoup de messages commencent à parvenir au médiateur à propos des nouvelles règles régissant la publicité sur les antennes de Radio France. Certains auditeurs imaginent que la pub va envahir les ondes. D’ores et déjà, nous pouvons les rassurer…

Qu’en sera-t-il exactement ?

Tout d’abord, soyons exact. Pour l’instant, rien n’est officiel, puisque le décret régissant les nouvelles règles de publicité sur les ondes de Radio France n’est pas paru. Donc, beaucoup de fausses informations circulent.

La publicité va-t-elle envahir les antennes ?

Bien sûr que non. Radio France souhaite maintenir le confort d’écoute de ses auditeurs. La durée des écrans publicitaires ne doit pas augmenter sur nos antennes. Radio France souhaite maintenir un faible encombrement publicitaire, pas de tunnels de pub ni d’émissions coupées sur France Inter et France Info.
Les espaces publicitaires resteront rares et leur tarification élevée.Radio France ne souhaite pas faire évoluer ce principe.
Actuellement, les radios généralistes privées diffusent chaque jour en moyenne 2h30 de publicité contre, seulement, 12 mn en moyenne sur France Inter et 9 mn sur France Info. Audrey Azoulay, la ministre de la Culture et de la Communication, l’a précisé : « Il n’y aura pas plus de publicité sur Radio France. C’est très important pour le confort des auditeurs et c’est la spécificité de la radio publique de ne pas avoir de tunnels de publicités » (Le Parisien – 15 mars 2016).

Oui, mais concrètement…

Depuis 1987, les antennes de Radio France peuvent diffuser jusqu’à 30 mn de publicité par jour en moyenne annuelle (réellement, nous en sommes très loin). Dans le projet de décret, il est envisagé que le maximum soit désormais de 17 mn par jour en moyenne trimestrielle. Quant à la matinale (de 7h à 9h), le maximum de publicité serait de 3 mn par jour en moyenne annuelle avec des écrans d’une durée maximum d’1mn30.

Radio France va-t-elle s’ouvrir à de nouveaux annonceurs ?

Oui. La publicité ne devrait plus être limitée aux seules publicités collectives et d’intérêt général. Les espaces publicitaires seront ouverts à de nouveaux clients et – avantage – cela évitera d’entendre toujours les mêmes messages des mêmes mutuelles ou des mêmes banques, …

Donc, nous pourrons entendre des pubs pour Auchan ou Conforama ?

Le principe est d’interdire les campagnes promotionnelles de la distribution sur les antennes de Radio France. Vous n’entendrez jamais une promotion proposant  « Trois saucissons X pour 1 euro », « Les soldes à -50% dans votre grand magasin préféré ».

En revanche, un distributeur qui souhaite valoriser un territoire, des producteurs régionaux, mettre en avant une action citoyenne ou simplement travailler sa notoriété pourra accéder aux antennes de Radio France.

Et la pub sur France Culture?

Le choix éditorial de Radio France est de ne pas diffuser de publicité sur les ondes de France Culture, France Musique ou FIP.

Pourquoi de la publicité sur les ondes publiques, alors qu’existe la redevance audiovisuelle ?

Radio France est financé à 90% par la Contribution à l’audiovisuel public (ex-redevance audiovisuelle), les 10% restant proviennent des ressources propres, dont les recettes publicitaires. Les recettes publicitaires ne représentent que 6,5% du budget de Radio France. Rappelons qu’en France, la redevance ne s’élève qu’à 136 euros contre 215 euros en Allemagne et 330 euros au Danemark. En définitive, l’ouverture de Radio France à d’autres annonceurs doit simplement permettre de conserver cet équilibre financier.

 

Bruno DENAES

Médiateur des antennes