De nouveaux formats vidéo pour de nouveaux publics

Pixabay

Aujourd’hui, la radio s’écoute, se lit, se regarde, s’enrichit de contenus spécifiquement conçus pour le web ou les réseaux sociaux.

Toucher un public plus large et s’adapter aux nouveaux usages est un axe prioritaire pour Radio France qui développe de nouveaux formats afin d’amplifier la résonance de ses programmes auprès de publics élargis. Parmi ceux-ci, les modules vidéo constituent un nouveau moyen de faire rayonner nos programmes radio.
Aujourd’hui 12 % de l’écoute radio est réalisée en numérique et la moitié de ces 12 % se fait sur smartphone.

Quelle forme ces formats vidéo prennent-ils ? Quel est leur mode de narration ? Leur valeur-ajoutée pour la radio ? En quoi se distinguent-ils de la radio filmée ? Quels sont leurs secrets de fabrication ?

60% du volume global de vidéo à l’échelle mondiale désormais visionné sur mobile, selon le dernier rapport d’Ooyala.

Selon le rapport Ooyala, la consommation de vidéos sur supports mobiles (smartphones et tablettes) continue de progresser, mais connaît une stabilisation de son rythme au 1er trimestre 2018 avec seulement +1,8% par rapport à l’année précédente, selon la dernière édition trimestrielle du Global Video Index d’Ooyala pour le 1er trimestre 2018. Il s’agit de l’une des plus faibles progressions en 14 trimestres, ainsi que du premier recul trimestriel de la part des mobiles dans les vidéos visionnées, à environ -4,6%.

Néanmoins, la consommation sur mobile des vidéos longue durée se porte toujours bien selon l’étude. Sur les smartphones, par exemple, les vidéos de 20 à 40 minutes ont été vues en entier 57% du temps et celles de plus de 40 minutes (les formats très longs) plus de 45% du temps. Sur PC ou tablette, les utilisateurs ont regardé les vidéos longue durée en entier à 61% sur les tablettes et 71% sur les PC. Les vidéos de très longue durée ont été regardées en entier à 51% sur les tablettes et 59% sur les PC. L’étude met en avant l’importance des contenus vidéo en streaming : alors que les services OTT avaient déjà plus que doublé leurs heures d’offre de contenus au 4ème trimestre 2017, le volume de contenus créé a encore augmenté au 1er trimestre 2018 et a  presque triplé par rapport à l’année dernière. Les vidéos longue durée (plus de 20 minutes) ont notamment augmenté de +189%.
Médiamétrie
Parmi les 2-14 ans, 2 millions d’internautes ont visionné au moins une vidéo sur ordinateur en mai 2018, soit 19,9% des enfants de cet âge. Ils y ont consacré 2h26 en moyenne au cours du mois.
Plus que les autres jours, les enfants se connectent particulièrement le mercredi : 16.9 % des vidéonautes âgés de 2 à 14 ans visionnent au moins une vidéo ce jour de la semaine.

Les appareils de visionnage et les contenus de prédilection évoluent

Sur l’ensemble des appareils observés, y compris les smartphones, les tablettes, les téléviseurs connectés et les PC, la part de visionnage des contenus de moyenne et longue durée représente désormais plus de 50% de l’ensemble des contenus, confirmant la tendance identifiée pour la première fois par Ooyala en 2017.

L’un des changements les plus importants en matière de visionnage s’est produit sur les PC, où le temps passé à regarder des contenus de longue durée a chuté à seulement 37% au quatrième trimestre, son point le plus bas depuis le premier trimestre 2016 où il était alors de 35%.

En revanche, le temps passé à regarder des contenus de courte durée sur PC est passé à 50%, soit plus que sur n’importe quel autre appareil. Globalement, le contenu court est essentiellement resté stable d’une année sur l’autre sur les smartphones (44%), les tablettes (26%) et les téléviseurs connectés (0,7%).

La montée du contenu en ligne

  • Les visionnages sur smartphone sont plus de trois fois supérieurs à ceux sur tablette
  • Néanmoins, à 12,8%, la part des visionnages sur tablettes dans la totalité des visionnages vidéo représente une augmentation de 68% par rapport au quatrième trimestre 2016
  • La lecture de vidéo sur mobile pourrait bientôt atteindre, et potentiellement dépasser, 70% de part de marché sous l’impulsion de l’arrivée en ligne d’un grand nombre de contenus sportifs premium.

« Il est indéniable qu’un changement est en train de s’opérer en termes d’écran principal. Tous les appareils ne sont pas égaux en ce qui concerne le visionnage de vidéos. »

« Les consommateurs peuvent regarder un événement sportif, une émission de télévision ou un film aussi bien sur smartphone que sur un téléviseur connecté, mais ce n’est pas le cas pour le PC ou la tablette ». -déclare Frédéric Dumeny, VP Clients Strategy & Business Development d’Ooyala en zone EMEA.

 

L’offre vidéo des chaînes de Radio France

À travers la vidéo, Radio France expérimente des formats éditoriaux, teste des technologies nouvelles et construit un véritable patrimoine numérique en constituant des catalogues thématiques (concerts, entretiens, chroniques,…)

franceinfo et France Culture

Les Idées claires démêle le vrai du faux. Chaque semaine, dans une vidéo et en podcast, un.e expert.e et Nicolas Martin (producteur de La Méthode scientifique sur France Culture) remettent de l’ordre autour d’une idée reçue. 

France Inter

France Inter vous propose de retrouver sur YouTube ses contenus humour, BD, médias, politique et musique. de Daniel Morin à Charline Vanhoenacker en passant par le direct live, les leçons de musique d’André Manoukian et le 7 /9, venez vivre ici une autre expérience de la radio.

Franceinfo

Franceinfo propose en vidéo de prolonger ce qui se passe en studio ou sur le terrain en reportage, exemple avec le  sujet présenté par Isabelle Labeyrie sur la lente émancipation des femmes en Arabie Saoudite.

Mouv’

Sur sa chaîne YouTube et son site, Mouv’ propose des contenus originaux : reportages, interviews… et les vidéos du direct radio et de concerts. 

FIP

Sur sa chaîne, FIP propose aux auditeurs des instants musicaux inédits ou de revivre des concerts en public.

France Bleu 

France Musique

Toutes les vidéos des sessions musicales de France Musique ! France Musique, c’est 80% de musique classique, d’Allegri à Kurt Weill en passant par Beethoven, Mozart, Rameau, Haydn, Brahms, Schumann, Schubert… Et tous les autres ! Retrouvez aussi les vidéos de musique expliquée, notamment par Philippe Cassard.