Les débats de l’actu : soutien des auditeurs à Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut @Christophe Abramowitz / Radio France

Chères auditrices, chers auditeurs,

Vous êtes nombreux à nous écrire votre indignation suite aux agressions verbales dont a été victime M. Alain Finkielkraut.
Je lui en ai fait part et M. Finkielkraut s’est dit extrêmement sensible à votre soutien. Sachez que chacun de vos messages lui est adressé personnellement.
Nous vous remercions de votre écoute et de votre fidélité et sommes à votre service.
Emmanuelle Daviet
Médiatrice des antennes

Sandrine Treiner la directrice de France Culture vous répond également :
Faire reculer la haine et l’ignorance, c’est le sens du travail que nous faisons chaque jour, et dans l’ensemble de nos programmes. La diffusion de des idées, des savoirs et de la connaissance pour tous est au coeur de notre engagement de service public. France Culture condamne les injures antisémites dont Alain Finkielkraut, producteur sur notre antenne a été victime samedi dernier

Voici une sélection de vos messages de soutien à  Alain Finkielkraut

Bonjour Je souhaite apporter mon soutien total à Mr Finkielkraut; en tant qu’homme et journaliste à France Culture; je souhaite que France culture réagisse vivement sur ce qui vient de se passer ce samedi lors de la manifestation des gilets jaunes et défende sans faille son salarié. Je compte sur vous . Un auditeur fidèle. Mes amitiés les plus sincères à Mr Finkielkraut et mon soutien sans faille.

A l’attention de monsieur Finkielkraut,
Les images de votre attaque par d’horribles personnes me révoltent. Je vous apporte tout mon soutien. En ces temps troublés, j’ai plaisir à écouter vos émissions. Vous êtes resté debout, vous avez regardé vos agresseurs dans les yeux, vous avez fait preuve d’un grand courage physique. La meute n’est pas majoritaire, les hommes libres et droits sont encore légion. Je remercie la médiatrice de France Culture de vous transmettre ce message. Cordialement, et dans le contexte de ce jour, j’ose, affectueusement.

Mon message ne rentre pas dans la grille des thèmes proposés, mais je n’utilise pas Facebook et je tenais à vous faire part de mon indignation et ma tristesse face à l’agression dont a été victime Alain Finkielkraut. avec mes sincères salutations

Je n’ai pas trouvé sur votre site le moyen informatique de toucher une personne, en l’occurrence de France Culture,  à des moments sensibles….Alors, je passe par vous pour évoquer ma honte devant le comportement horrible d’individus à l »égard d’Alain Finkielkraut. Il est l’honneur de la France ; celle de la Résistance à l’avachissement moral  et au populisme actuel. Je  lui présente ma considération, mon respect.

Monsieur,
Vous écrire me semble une telle audace que je ne sais si, au moment où je rédige ces mots, j’aurai l’indécence de vous les adresser. Comment pourrais-je témoigner un soutien, moi anonyme, à l’intellectuel de talent que vous êtes, dont les pensées participent à nourrir les miennes. De quel réconfort puis-je vous être ? C’est moi qui ai besoin de vous, comme la société toute entière. Mon modeste témoignage n’est qu’un appel : continuez à solliciter notre intelligence, ne vous laissez surtout pas décourager par la bêtise ! Après la manifestation odieuse dont vous avez été victime, je m’enfermerais dans le silence et la prière si j’étais croyant, je noierais l’infamie dans le « silence de l’abjection », si je ne l’étais pas.
Je reçois avec la même violence que vous l’injure qui vient de vous être faite, et je souffre de la suite politico-médiatique qui y a été donnée. Un traitement plus sobre et désintéressé eut été plus respectueux de votre légitime indignation et profitable à la cause qu’il s’agit de défendre à l’occasion de ce lamentable événement. La gesticulation et l’emballement ne font qu’attiser la violence et la démesure des réactions imbéciles. Il convient maintenant que, loin du tumulte et du déchaînement opportuniste, la justice se saisisse du délit et rende sa décision en application stricte, pleine et entière des règles de droit. Si l’expression de haine est condamnée, il n’en restera pas moins la haine. La société toute entière devra se mobiliser contre elle, pour cela nous avons besoin de vous. Nous avons tous besoin de vous : de vous les philosophes, des sociologues, des historiens, des écrivains, des peintres, des musiciens… Nous avons besoin de l’expression intellectuelle et artistique pour rendre leur liberté de penser aux consommateurs asservis que nous sommes devenus. C’est l’intelligence qui permet à l’être humain de distinguer les sentiments des pulsions. Nous comptons sur vous : vous êtes aujourd’hui la victime d’un mal dont vous détenez le remède.
« L’historien est chargé de la vengeance des peuples » disait Chateaubriand, gageons que l’histoire traitera comme il se doit la tyrannie des exclusions de toute sortes qui mine notre société.
Monsieur, je vous prie de recevoir ces quelques lignes avec l’indulgence qu’elles réclament et qui sont, je vous l’assure, empreintes de la plus sincère compassion

Je ne sais pas comment envoyer un message de soutien à Alain Finkielkraut suite à la rencontre de ce matin avec des Gilets jaunes. Je ne suis sur  aucun réseau social. Je suis une auditrice de France Culture depuis toujours et je ne connais pas personnellement Alain Finkielkraut mais j´écoute ses émissions régulièrement. Je voudrais juste que mon message de soutien s’ajoute à ceux qu’il a reçu par ailleurs. Merci de votre aide.

Auditeur assidu et passionné de France Culture depuis plus de trente ans, je vous  écris pour dire combien l’agressions dont  vient d’être victime Mr Alain Finkeilkraut, nous choque et nous émeu. Nous souhaitons que vous puissiez lui transmettre notre immense soutient et notre indignation face à l’ombre terrible de l’antisémitisme  et du fascisme qui grandi derrière  les mouvements  actuels de la société française. Bien sur ces mouvements nous inquiètent. « Nous » en effet, car c’est une famille que constitue le réseau local des simples auditeurs qui échangent autour des idées, des ouvertures intellectuelles que suscite en particulier l’excellente l’émission RÉPLIQUES et les analyses de Mr Finkeilkraut.
En prenant un peu plus conscience que les auditeurs silencieux  et sages devrons maintenant plus que jamais s’exprimer  et résister, merci de transmettre notre message. Très respectueusement.  un groupe d’auditeurs de Loire Atlantique et Vendée.

A transmettre à Monsieur Alain FINKIELKRAUT
Je ne regarde plus la TV et je n’écoute plus la radio depuis bien longtemps. Seule votre émission échappait et échappe toujours à ce refus. Ce matin en regardant les informations sur internet : la stupeur, l’écrasement, l’écœurement, l’envie de gerber devant les ignominies dont vous avez fait l’objet de la part des GJ. Je suis GJ, mais pour moi être GJ, c’est lutter pour un meilleur fonctionnement de la démocratie, une plus grande justice sociale, le nettoyage des écuries d’Augias… MAIS SURTOUT PAS CA, pas ce déchaînement de haine (je n’aime pas ce mot galvaudé mais là je n’en trouve pas d’autres ici !) Sachez que des GJ se sentent couverts de honte devant ces terribles insultes prononcées à votre endroit et en sont profondément meurtris. Puissiez-vous un jour leur pardonner. Recevez toute mon empathie et tout mon soutien

Je suis bouleversée et très triste de cette terrible séquence d’insultes adressées à Alain Finkelkraut alors même qu’il se promenait dans le quartier où il réside. Cette haine, cette vulgarité, cette passion basse qui se déchaine vis à vis des juifs et que reçoit de plein fouet Alain Finkelkraut est absolument indigne. Merci de lui transmettre mes pensées de soutien et de respect. Y a t il un site sur lequel adresser nos soutiens? Il est temps plus que temps de faire obstacle à ce déferlement de bassesse et de haine. L’homme est capable du pire…et il faut se souvenir qu’il est aussi capable du meilleur…On pourrait hélas l’oublier

Merci de bien vouloir transmettre à Monsieur Finkielkraut  mon soutien  indéfectible face à l’ignominie de ce qui s’est passé cet après-midi. J’ai honte de partager la même nationalité  que ces tristes individus incultes et lâches qui l’ont agressé. Bien que je n’ais rien à voir avec ces crétins, je tiens à lui présenter mes excuses les plus sincères . Pour ma part, je continuerai à l’écouter et à le lire, comptant sur lui pour m’aider à mieux comprendre le monde.

Je souhaiterais, par votre intermédiaire, dire à Monsieur Finkielkraut toute ma honte et mon indignation pour les insultes dont il a été victime aujourd’hui de la part de manifestants dits « gilets jaunes ».  Ces actes méritent, tout autant que les dégradations des symboles de l’état, d’être fermement condamnés. J’espère que Monsieur Finkelkraut saura retrouver confiance dans l’avenir en France et surmontera le traumatisme de ces attaques avec la dignité qu’il sait montrer. Merci par avance de lui transmettre ce message de soutien.

Je suis une fidèle de l’émission Répliques : « ma messe du samedi matin » ! Je suis très triste de voir Alain Finkielkraut se faire insulter par des gilets jaunes et je ne sais comment apporter mon soutien à cet homme intelligent, délicat et tolérant, capable d’inviter des personnalités différentes pour stimuler entre elles des conversations éclairantes sur l’actualité. Merci à Monsieur Finkielkraut et à France Culture. Continuez s’il vous plait !

Madame, n’étant inscrit à aucun réseau social, votre canal est le seul par lequel je puisse m’exprimer. J’ai vu, après les « Nuits debout », l’ignoble traitement dont vient d’être victime A. Fink. Enfant,mes parents m’avaient enseigné le sort réservé aux juifs par les nazis.Il y a des images que je croyais ne plus revoir. Ce qui se passe, depuis longtemps déjà, me met dans un état de révolte indescriptible. J’ai l’impression de voir revenue l’époque des lettres anonymes signées « un bon Français ». Et je voudrais crier à nos compatriotes juifs: « Ne partez pas, ne nous quittez pas; que serions-nous sans Montaigne, sans Chagall, sans Proust, sans S. Veil ? Dites à A.F. le soutien d’un simple Français qui voudrait se démultiplier à l’infini. Le corps  de cette lettre ne doit pas être anonyme. Je n’ai pas peur.

Cher Monsieur Finkielkraut
Je voulais tout simplement vous exprimer mon émotion face à ce que vous avez subi samedi après-midi. Mais elle reste une émotion impuissante, effarée, sidérée. Parce que je me mets à votre place, où à la place de n’importe quelle personne que l’on injurierait pour des raisons liées à la couleur de sa peau ou de ses origines ethniques…
Quel terrible chaos intérieur se doit être d’être ainsi désigné par l’autre, même si l’on y oppose l’indifférence qui s’impose… Ces mots antisémites ont la puissance destructrice d’une balle. Je souffre avec vous de la blessure qu’elle vous a causée. On peut oublier, bien sûr. Mais il reste toujours une douleur, celle que l’incompréhension totale ne peut cicatriser. De tout cœur avec vous.

Bonjour Madame. Actif au sein du mouvement des « Gilets jaunes », chômeur, rural, senior proche d’une retraite précaire, je tiens d’abord à assurer Monsieur Finkielkraut de ma sympathie après les odieuses  insultes proférées contre lui par des individus dont un a été clairement identifié comme un membre de la mouvance islamiste. Or en ce lundi matin les infos de FC ne cessent de lier cette agression aux « gilets jaunes » sans nuance. Alain Finkielkraut propose des analyses qui mettent en cause la culture élitiste du progressisme bien pensant  en phase avec l’évolution du Capitalisme moderne. S’ils avaient l’opportunité d’écouter l’animateur de « Réplique » Nombre de Gilets jaunes reconnaîtraient en lui une précieuse référence intellectuelle pour penser le mouvement. Nous savons hélas qui les cortèges parisiens sont infiltrés par les antifas, blakbloks et islamistes dont la mission est de faire dériver le mouvement dans un chaos propice au pouvoir. Le sionisme n’est pas un soucis premier pour la majorité des GJ qui ne voient pas en quoi Israël et encore moins Alain Finkielkraut sont responsables  des découverts répétés dans leur banque, de leur soucis quotidien de faire manger leur famille, de payer le loyer et autres charges de plus en plus lourdes pesant sur les classes populaires.

Ne sachant pas s’il y a un autre forum sur le sujet permettant de s’exprimer, je voudrais que Alain Finkielkraut sache à quel point les attaques bestiales dont il a fait l’objet ce weekend Blvd Montparnasse révoltent le public. Son émission ‘Répliques’ fait honneur à France Culture et représente le meilleur de l’ouverture d’esprit, de la liberté de penser, de l’information réfléchie, du débat d’opinion franc, honnête, instructif, de la tolérance même dans le désaccord.  Ce débat hebdomadaire représente les biens les plus précieux de la démocratie, et il faut dénoncer unanimement et fortement les attaques « grotesques », comme il le dit, mais aussi, inquiétantes, dont cet Honnête Homme a été victime.

Un GRAND merci aussi pour son oeuvre radiophonique qui a apporté tant de choses à l’autodidacte que je suis. Dire aussi la fierté de le savoir à l’Institut de France depuis 2014 en reconnaissance de son oeuvre écrite.  Tout mon soutien VRAIMENT, et une reconnaissance sincère, fraternelle et républicaine pour ce qu’il a apporté a notre pays et à sa culture.

Monsieur FINKIELKRAUT,
Alors que je venais de visionner les images enregistrées du programme « L’APOCALYPSE – HITLER » commenté par Mathieu KASSOVITZ sur France 2, je découvre sur une chaîne d’infos ce moment de réalité touchant à votre personne. C’est horrible, ignoble. Une sensation de douleur me saisit. Ce n’est pas un programme sur un devoir de mémoire qui s’affiche devant moi. C’est une scène totalement inacceptable dans un pays comme le notre. Plus que jamais nous devons être vigilants. La participation citoyenne en matière de sécurité doit agir aussi pour prévenir de l’existence de ce genre d’individu.
Fils d’immigré, la Terre de France m’a vu naître et grandir. Mes parents et mes professeurs m’ont transmis le respect de la valeur humaine. Lorsque je me suis présenté à l’examen du certificat d’études, j’ai choisi de chanter la Marseillaise. Ma carrière s’est faite sous l’uniforme au service de mon pays et de la sécurité de mes concitoyens. N’étant plus en activité, je n’ai plus de devoir de réserve. Cela m’incite à exprimer ce que je ressens.
Je n’ai pas fait d’études ; alors c’est avec un grand intérêt que je vous ai découvert à travers l’un de vos livres « l’identité malheureuse ». J’aurais été fier de vous avoir pour voisin. Mes pensées et celle des membres de ma famille vont vers vous en ces moments troubles et perturbés.
La Vie sera toujours plus forte que la Mort.
Avec tout mon respect.

Je voudrais m’adresser à M. Finkielkraut
Cher Monsieur Finkielkraut
Je voudrais vous dire combien ce que j’ai pu voir à la télévision ces derniers jours m’a attristé et choqué. J’ai 58 ans et je suis né dans une famille de tradition catholique en Bretagne. Mes parents avaient connu, à travers nombre de leurs amis juifs disparus pendant les années 40, la montée d’un antisémitisme. Ils me l’ont raconté de nombreuses fois, m’ont montré des films, des livres… J’ai reproduit auprès de mes enfants la même démarche et je crois pouvoir dire qu’ils m’ont écouté. Et j’en suis heureux.
Je tiens donc à vous dire que je sais combien il faut être vigilant dans les montées de l’antisémitisme, d’où qu’il provienne… Aujourd’hui, sans doute n’a t-il pas la même tête affreuse qu’il avait auparavant. Mais je crois qu’il est rampant et très diffus. Qu’il concerne beaucoup de couches sociales de notre société.
Quoi qu’il en soit, je voulais vous dire mon soutien, ma compassion et mon respect. Je vous écoute souvent, j’aime être d’accord ou pas avec vous; j’aime que vous me donniez matière à réflexion, à échanges et que vous me permettiez d’apprendre et d’être toujours critique.
Je ne suis ni un manifestant, ni un activiste; je n’appartiens à aucun parti, à aucune mouvance… Pourtant, comme lorsque le jeune M. Halimi a été torturé et tué, je serais toujours prêt à manifester mon soutien à tous les juifs et à travers eux à ce qu’est notre pays, notre continent même, c’est à dire à des sociétés qui sont fiers d’avoir des gens de toutes origines, de toutes religions, des gens qui pour certains, ont soufferts ailleurs et qui ont réussi ici en France.
Vous appartenez à une élite, tant décriée de nos jours… Dans ma famille, nous étions respectueux de ceux qui avaient accédé à cette élite. Il ne s’agit pas de la jalouser, mais d’en être fier. D’essayer de s’en approcher chacun à son niveau… La relativité des connaissances, des savoirs des aptitudes est la plaie de notre temps.
Je vous adresse donc ce petit message, bien maigre sans doute, mais que je juge fondamental, et qui, j’espère vous donnera un peu de réconfort, si tant est que vous en ayez besoin!!!
Très cordialement

Monsieur Finkielkraut,
je vous remercie pour votre émission du samedi, qui m’est très utile.
La démocratie est malade, la violence monte, des métastases extrémistes se disséminent partout dans la population française. J’ai honte de cette haine que vous avez récemment subie.
Je souhaiterais vivement que vous puissiez nous expliquer dans l’une de vos prochaines émissions comment s’articule cette montée de la haine dans les populations pourtant éduquées. Et surtout comment la réduire et la dissoudre dans une démocratie solide.
Je suis terrorisée par cette ambiance actuelle où le mal vivre côtoie l’explosion des limites.