Présidentielle : politique interdite jusqu’à 20 heures

MARC OLLIVIER / MAXPPP

MARC OLLIVIER / MAXPPP

Paradoxalement, ce week-end d’élection présidentielle est un grand moment politique, mais vous n’entendrez pas parler de politique sur nos antennes radio et numériques. Samedi et dimanche, l’audiovisuel est en « période de réserve ». Pas de commentaires, pas de sondages, pas de reportages ni d’interviews à propos des candidats…
A consulter les règles du CSA

De vendredi minuit à dimanche 20 heures, les informations autorisées sur les ondes concernent les aspects pratiques du scrutin : le mode d’emploi des élections, les horaires des bureaux de vote, la participation (diffusée à midi et 17h par le ministère de l’Intérieur)… Seuls l’image ou le récit du vote des candidats est autorisé, mais sans interview et à condition de traiter les 11 candidats de manière identique.

Pas de commentaires

Les règles sont les mêmes sur les sites et les réseaux sociaux des médias audiovisuels. Elles s’imposent aux journalistes, mais aussi aux internautes. Samedi et dimanche, pas un seul commentaire ne pourra apparaître, évoquant ou faisant allusion à une intention de vote, à une appréciation (négative ou positive) d’un candidat ou de son projet, à des estimations de résultats. Seront également supprimés par la modération les liens menant à des sites faisant référence au scrutin ou publiant des estimations (notamment la presse étrangère).

Les règles précises du CSA concernant le net

Les règles seront identiques le week-end des 6 et 7 mai, lors du second tour de l’élection présidentielle.

Le dimanche, à 20 heures, à la fermeture des bureaux de vote des grandes métropoles, la « période de réserve » s’interrompt et la liberté d’information reprend ses droits. Les premières estimations devraient alors indiquer le 23 avril le nom des finalistes et le 7 mai le nom du nouveau locataire de l’Elysée.