Le feu et la fureur : Trump à la Maison Blanche

ROBERT LAFFONT/ RADIO FRANCE / FRANCE INTER

ROBERT LAFFONT/ RADIO FRANCE / FRANCE INTER

« C’est pire que ce que vous pouvez imaginer. Un idiot entouré de clowns. » La chronique stupéfiante et pourtant vraie d’une année de chaos au sommet du monde.

Dans ce livre qui a mis le feu à l’Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff entraîne le lecteur dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations.
Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille… L’enquête démontre comment l’entourage intime et professionnel de Trump déploie une énergie considérable à camoufler l’ignorance, le manque de sang-froid et de scrupules du 45e président des États-Unis.
Difficile de ne pas être saisi d’effroi pour la marche du monde quand les principaux conseillers de la Maison Blanche se vouent une haine froide, quand les efforts des diplomates sont anéantis en quelques tweets présidentiels, quand les collaborateurs jettent l’éponge ou sont renvoyés sur un coup de tête, quand la First Lady et sa belle-fille sont à couteaux tirés… Difficile d’être président des États-Unis quand on est le premier surpris par son élection.
Michael Wolff a bénéficié d’un accès exceptionnel à la Maison Blanche, il a recueilli plus de deux cents témoignages de proches et de conseillers.

Son livre relance le débat : Donald Trump est-il en capacité de gouverner ?

Michael Wolff, journaliste et écrivain, auteur de « Le feu et la fureur, Trump à la Maison Blanche », (Ed. Robert Laffont), était l’invité de Léa Salamé à 7h50 ce 21 février

Retour également sur l’élection de Donald Trump, notamment au travers des réseaux sociaux. Facebook est accusé d’avoir fait gagner Trump. Le Médiateur avait eu l’occasion d’aborder cette question dans son rendez-vous du Médiateur : « Croire les fausses informations et élire Trump »

 

Le feu et la fureur : Trump à la Maison Blanche  de Michael Wolff à retrouver dans la Bibliothèque du Médiateur

bibliothèque, france inter, on va déguster