« Les réseaux du Kremlin en France »

Sans-titre-3

Les révélations passionnantes d’une spécialiste de la Russie

 

Répondant à des auditeurs qui « s’étonnaient » que les journalistes de France Inter, France Info ou France Culture ne se montrent pas plus « enthousiastes » envers Vladimir Poutine et sa politique expansionniste en Ukraine, ou son soutien au dictateur Bachar el-Assad, ou encore sa vision bien peu démocratique des médias russes, le médiateur avait été immédiatement la cible – notamment sur les réseaux sociaux – d’un certain nombre de « militants » pro-russes très virulents.

Un véritable lobbying qui m’avait quelque peu étonné… Des spécialistes de la Russie m’avaient alors expliqué que ce lobby (appuyé par les autorités russes) était très puissant et actif en France ; j’avais alors découvert des sites d’experts économiques ou politiques autoproclamés, admirateurs des bienfaits du régime de Vladimir Poutine. Des experts chargés de porter la bonne parole russe et de s’en prendre aux journalistes non propagandistes…

L’ouvrage de Cécile Vaissié, professeure en études russes à l’université de Rennes 2, est très éclairant sur ce phénomène. Reprenant des méthodes traditionnelles du KGB (dont sont issus plusieurs dirigeants actuels), le Kremlin finance à l’étranger des associations, des médias de propagande, des réseaux d’influence, des sites internet, etc. Un monde incroyable chargé de défendre et de promouvoir la politique russe…

« Les réseaux du Kremlin en France », Cécile Vaissié  (Ed. Les petits Matins).

Fotolia/Christophe Abramowitz