19 MARS 2018, Actualités, France INFO 17h 40 environ

20/03/2018 16:23 France Info

Je viens d'écouter, (19/03/2018 17h40 environ) sur France Info, un expert* qui commentait les relations OTAN /RUSSIE et les dangers de guerre, il était question de guerre froide et de la responsabilité toute entière de la Russie qui mettrait la Paix en péril. J'ai été choquée par le discours du dit expert* qui "affirmait " que la Russie avait "annexée" la Crimée sans que le journaliste ne fasse observer qu'il y a eu un référendum d'autodéterminaion, de souveraineté "que la communauté internationale ne reconnait pas, certe" ! Mais a t'on prouvé qu'il y a eu "un coup de force" ?
J'ai été choquée que cet expert* "affirme" que les élections présidentielles en Russie étaient une "farce antidémocratique où l'opposition n'existe pas", j'ai été choquée encore que le même expert* "affirme" que la Russie, en dehors de l'OTAN, mène des actions contre la Paix en Syrie alors même que la Russie intervient en Syrie sous couvert du gouvernement syrien en butte à Daech ! L'expert affirmait que la France et l'Otan "serait autorisée à soutenir les rebelles" Aucune précision ne fut donnée sur ces rebelles ...
A aucun moment, le journaliste n'a précisé que cet expert * développait ses propres opinions qui ne sont pas neutres, objectives... il pouvait en ressortir que l'expert disait la VERITE ...rien que la Verité !
Le Service Public d'Information n'est-il pas tenu de respecter une charte du journalisme, une certaine éthique ?
Ne serait-il pas utile de préciser à l'antenne que l'expert* a bénéficié d'un temps de service public pour développer des opinions subjectives qui pourraient être discuttées, débattues mais qui ne traduisent en rien l'objectivité, la neutralité, la vérité sur les questions de la "Guerre Froide" (ou chaude ) ... Ce fut, à mon avis, un réquisitoire à charge contre la Russie qui fut asséné sur le Service Public d'Information, réquisitoire possible, si toutefois, un droit de parole égal est laissé à un autre expert* qui pourrait présenter une autre analyse de la situation !

Ce n’est pas parce que vos opinions sont à l’opposé de l’expert invité que celui-ci a tort et vous raison. A ma connaissance, dans les exemples que vous prenez, cet expert n’a pas développé de fausses informations: il est en effet reconnu que la Russie a bien annexé la Crimée et la réélection de Poutine n’est pas un exemple de démocratie, quand l’opposition ne peut se présenter et que la presse est aux mains des amis du président.

Partager sur...