2 poids, 2 mesures?

Martine FRADIN 22/09/2016 9:52 France Culture

Monsieur,
je viens d'entendre sur l'antenne de France Culture que Mme Chirac a été hospitalisée "pour souffler", "récupérer" et le médecin hospitalier proche de la retraite que je suis s'est ému voire indigné.
Soit le journaliste a sciemment menti sur les raisons médicales de cette hospitalisation, et serait-ce alors de la flagornerie?, soit il s'est montré complice du mensonge officiel servi aux media en reprenant l'information sans le moindre commentaire. ou bien, autre hypothèse, en France, il existe encore bien des privilèges qui font que l'épouse d'un ancien président de la République n'a pas le même traitement qu'un citoyen ordinaire et peut bénéficier d'un lit à l'hôpital pour se reposer, ce qui est interdit à tout autre français, même dans le besoin et ne pouvant pas se payer les aides à domicile ou les séjours de repos qui lui seraient nécessaires, et dans ce cas-là on aurait aimé que le journaliste en dise quelque chose.
A mon avis, donc, en tant que telle, cette information n'en est pas une ou elle a été bien mal traitée, ce qu'on n'attend pas d'une chaîne comme France Culture.
Je vous prie de croire, Monsieur, à l'expression de mes respectueuses salutations.
Dr Martine Fradin

Votre réaction concernant l’hospitalisation de Bernadette Chirac peut se comprendre par rapport aux termes employés par le communiqué officiel. En revanche, nous n’avons pas « sciemment menti »; en tant que médecin, vous savez très bien que, par respect du secret médical, nous ne pouvons disposer que de communiqués officiels. Par ailleurs, humainement parlant et également en l’absence de précisions supplémentaires, je pense que, vu l’état de santé de Jacques Chirac et après le décès de sa fille, il serait malvenu de commencer à polémiquer sur l’hospitalisation de son épouse.

Partager sur...