A PROPOS DE: LA CHANSON DE FREDERIC FROMET (17H50)  » ce matin un poulet a tué un Noir »

BETTINA CAMARA 26/09/2016 9:28 France Inter

Bonjour,

Il y a l'humour, fédérateur, face à une société que l'on ne comprend plus.

Il y a l'humour grinçant, celui qui égratigne un peu, mais qui révèle un peu de nos grandes lâchetés.

Et puis il y a cet humour unilatéral, sans grand intérêt, sinon de tourner en dérision une souffrance séculaire, celle des femmes et des hommes dont le seul crime est d'être Noir.

"Ce matin, un poulet a tué un Noir" a chanté Frédéric Fromet. Le titre original de Chantal Goya laissait plutôt penser que l'éternelle victime (le lapin) pourra un jour se faire justice elle-même (sur le chasseur).

Mais pour ces femmes et ces hommes dont le seul crime est d'être Noir, ni répit ni justice, juste une dérision assassine, qui est censée, au nom du "rions de tout, et surtout des plus faibles, des minorités, des invisibles".

Qui osera avouer qu'il s'agit là, au nom de l'humour, d'un texte raciste, qui ramène des évènements sanglants à un micro-vague banalisée.

Non, il ne s'agit pas que d'un "Noir" qui parce qu'il ne sourit pas, ne rougit pas (oui, car seules ses dents blanches, ses joues rosissantes, lui permettront de ne pas grossir le nombre de ceux inscrits à la rubrique "négrologique", pour reprendre les termes navrants de cet ersatz de chanson) sera abattu comme une proie.

Il s'agit d'êtres humains, qui se définissent d'abord par le fait d'être, plutôt que par leur épiderme.

Non, ces femmes et hommes n'ont pas besoin de voir leur supplice tourné en gausserie pour se sentir exister. Une enquête de fond, respectueuse, aurait suffit.

En bref, encore un triste exemple que "l'humour" reste l'apanage d'une certaine classe dominante qui se permet tout, et surtout de piétiner les sans-voix.

Votre "hommage" a base de blagues minables, gardez-le pour vous, s'il vous plaît.

A vous lire

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...