À propos de Jean-Luc Mélenchon Youtuber

Marie-Claire Fourmaux 08/12/2016 8:46 Radio France

Ce matin j'ai écouté le billet politique par un jeune journaliste dont je n'ai pas retrouvé le nom en allant dans la grille de programme. En soit, j'ai d'abord trouvé intéressant que votre antenne aborde le sujet des forums politiques en ligne. Mais j'ai vite été déçue. Votre chroniqueur affirme surtout que Jean-Luc Mélenchon utilise cette forme de communication pour éviter les journalistes et leur rôle de contradicteur, voire même les remplacer. S'il avait analysé avec soin et honnêteté le contenu de ses vidéos, il aurait dit que celui-ci se plaint que les journalistes sur les grandes chaines télévisées et ondes radio, posent toujours les mêmes questions, souvent déformées car sorties de leur contexte, et ne cherchent qu'à mettre en défaut leur interlocuteur. Il a déjà fait remarquer à certains d'entre eux qu'ils ne sont même pas vraiment documentés sur la question à débattre. Pour ma part, avant même d'écouter JL Mélenchon (car je le suis depuis très peu de temps), j'avais déjà cette impression que beaucoup de journalistes véhiculent des poncifs et bloquent le débat, le maintiennent sur des préjugés (par rapport à la place des animaux, à la place de religion par exemple). Je ne suis pas loin de penser qu'il a raison. J'ai trouvé les propos de ce jeune homme un peu méprisant en fin de compte, surtout préoccupé par le fait qu'on veuille remplacer les journalistes et pour le coup sans analyser honnêtement la source du problème.
Je ne renonce pas à écouter France Culture qui propose par ailleurs des rencontres et lectures intéressantes avec des personnes qui ont une vision et un discours différents.

Voici la réponse de Frédéric Says :

Bonjour, et merci pour votre message. Il illustre bien la problématique évoquée dans ce billet politique, qui va au-delà du simple exemple de M. Mélenchon. Il n’y a, bien sûr, rien d’illégitime à ce qu’un candidat choisisse les canaux par lesquels il diffuse son message – ou ses commentaires sur l’actualité.
Il est même parfaitement normal qu’il fasse ce choix pour développer ses thèses sur des sujets qu’il estime peu traités. Nous citons d’ailleurs, vous l’aurez noté, les propositions de M. Mélenchon sur l’économie maritime, dont il est l’un des seuls à parler.

Pour autant, est-ce que ces messages politiques constituent à eux seuls une information complète ? Sont-ils dénués de tout aspect de communication ? Le débat démocratique n’est-il pas plus vivant lorsqu’une contradiction – honnête, courtoise, mais sans complaisance – vient nuancer un propos électoral ? Plus globalement, une campagne devra-t-elle demain se résumer à des patchworks de soliloques 2.0 ?

L’approche des échéances électorales et la massification de ces moyens de communication rendent encore plus brûlantes ces questions démocratiques.

Bien cordialement à vous,

Frédéric Says
Le billet politique
https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique

Partager sur...