A propos de l’irruption de l’adjectif DECEPTIF

29/04/2019 13:44 Radio France

Bonjour Madame,
Je voudrais attirer vitre attention sur l'usage de plus en plus fréquent dans les média, de la part des journalistes, éditorialistes, invités et autres commentateurs, y compris sur les stations de Radio France, de l'adjectif DECEPTIF.
Je vois personnellement une forme de snobisme à vouloir utiliser ce néologisme à la place de DECEVANT. Et ce d'autant plus que l'adjectif anglais DECEPTIVE dont il est tiré ne signifie pas DECEVANT mais TROMPEUR. Est-ce DECEPTIF est utilisé pour exprimer une nuance différence de la déception ? Introduit-il en français la même notion de tromperie qu'en anglais ? Est-ce que son usage se répand tout simplement par mimétisme et parce qu'il sonne un peu comme DISRUPTIF, un autre adjectif à la mode ?
Je n'ai rien contre le fait que la langue française puisse s'enrichir de mot d'origine étrangère. Mais pas n'importe comment.
"Mal nommer les choses joute au malheur du monde" disait Camus...
http://www.academie-francaise.fr/deceptif
En vous remerciant pour votre action
Bien cordialement

Bonjour,

Merci de votre message.

la médiatrice a consacré tout un chapitre dans sa dernière lettre d’information à l’usage du mot « déceptif » sur nos antennes pour alerté les journalistes et producteurs des différentes chaînes du groupe

http://link.newsletter.radiofrance.fr/mm/VHB_7535_2295003_EZ6PD7KJLZLT.act

Partager sur...