A Verdun, France, qu’as-tu fait de tes repères ?

jacques CAUVIN 18/05/2016 9:31 France Inter

Suite à l'annulation du concert de Verdun, pouvez-vous publier ce courrier d'un lecteur ?
Avec mes remerciements

A Verdun, France, qu’as-tu fait de tes repères ?

Outré, oui je suis outré par les propos que vient de tenir notre ministre de la Culture !

Ainsi la France aurait reculé devant « un ordre moral nauséabond » et oublié que « la liberté d’expression et de création étaient des valeurs et des droits fondamentaux » !

Certes, la liberté d’expression est sacrée et tout en moi condamne la censure.

Mais, ces chantres d’une République libre n’oublient-ils pas pour autant qu’elle est avant tout une République de tolérance et de fraternité, de respect de la dignité de l’être humain ?

Pourquoi ces cris effarouchés oublieux des propos odieux tenus par Black M ?

A-t-on déjà oublié les propos de haine et d’appel au meurtre tenus par ce chanteur vis-à-vis des homosexuels ?

« Les sodomites et les pédés, je dis mort à eux… j’y vais et je bute les pédés avec mon flingue »

« je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur pénis, laisse les morts »

A-t-on oublié l’utilisation dans ses chansons du terme de « youpin » et de « kouffars », termes à la triste résonance actuelle ?

Peut-on les croire lorsqu’ils disent ignorer le sens d’ « homophobes » alors qu’ils prétendent passer des messages à la jeunesse ?

Et, peut-on les oublier, penser qu’ils s’excusent lorsqu’ils poursuivent :

« Pendant un temps, on a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu'on est homophobe à 100% et qu'on l'assume. Mais … on s'est dit qu'il était mieux de ne plus trop en parler parce que ça pouvait nous porter préjudice »

Pas une voix ne s’est élevée pour rappeler qu’une chanson écartée n’avait pas le même poids que des hommes qui appellent au meurtre de leurs semblables !

Même Madame Taubira pour qui j’ai le plus profond des respects a volé à leur secours !

Et pour Monsieur Lang, « il ne faut pas capituler devant l’idéologie frontiste »…

Mais faut-il pour autant, au nom du refus de la censure renoncer à nos valeurs les plus élémentaires des Droits de l’Homme ?

N’avez-vous pas, Monsieur Lang, le sentiment de capituler devant vous-même, devant nos droits les plus fondamentaux ? Et surtout pourquoi ? Ne voyez vous pas que vous faites le lit du Front National ?

Pourquoi, le gouvernement à juste titre, a-t-il fait tant de bruit autour de Dieudonné, pour, non pas rester silencieux, mais se placer aux côtés de l’inacceptable pour réparer la bourde d’un maire ?

Notre gauche a-t-elle perdu tous repères au point d’associer ces chanteurs à cette commémoration de Verdun qui devait témoigner de la fraternité entre nos peuples ?

Certains disent : « c’est le groupe le plus populaire chez les jeunes », et il convenait de l’inviter dans cette fête de la réconciliation …

Lorsqu’ils chantent : "Mes phrases lavent le cerveau comme ceux d'Adolph Hitler..."

Ils ont raison : nous avons fini par oublier leurs propos, accepter dans nos têtes vides l’inacceptable.

Et voir ce chanteur s’indigner aujourd’hui « d’une polémique incompréhensible et inquiétante » n’étonne pas !

Nous qui devrions être indignés, nous sommes couchés !

Aujourd'hui, si je suis outré des propos de l’extrême droite et du silence hypocrite d’une grande partie de la droite, j’ai honte pour la gauche.

Jacques Cauvin