Agriculture et pesticides : invitez des scientifiques !

Arthur Mct 31/10/2017 16:27 France Inter

Bonjour,

Ces derniers temps les questions d'agriculture ont souvent été traitées sur France Inter (plusieurs matinales, la Tête au carré, ...). Et malheureusement, ce fut de manière légère voire partiale. J'ai été choqué de quelle manière Pierre Rabhi, Marie Monique Robin et Générations futures ont été interrogés de manière totalement hagiographique sans la moindre opposition.
Or leurs discours respectifs sont bien souvent faux, voire mensongers. Mais on a vraiment le sentiment que, sur ce sujet, France Inter a choisi son camp : si on critique les pesticides on est du bon côté et on peut raconter n'importe quoi. Ainsi M. Rabhi, représentant de la biodynamie (pratique pseudo-scientifique relevant du charlatanisme) peut développer à loisir ses appels à la nature et autres sophismes. Générations futures peut dénoncer les lobbies et les conflits d'intérêt, mais pas une seule fois il est mentionné que c'est une organisation financée par l'industrie du bio (https://www.generations-futures.fr/qui-sommes-nous/nos-partenaires/).
Alors je ne souhaite absolument pas défendre l'industrie agroalimentaire (elle le fait très bien toute seule) mais il me semble que des sujets aussi complexes mériteraient un véritable éclairage scientifique. Le glyphosate est un sujet plus complexe que France Inter l'a présenté cette dernière semaine, comme l'a rappelé votre collègue du Monde (http://huet.blog.lemonde.fr/2017/09/26/glyphosate-reflexions-pre-interdiction/) ou la radio suisse (http://www.rts.ch/play/radio/cqfd/audio/dune-etude-peu-serieuse-au-buzz-mediatique?id=8584095&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da).
Il me semble qu'il serait bien plus intéressant pour le débat démocratique de traiter le sujet à fond en invitant des chercheurs, plutôt que les débats stériles actuels entre ONG et industrie.
Et je suis sûr que vous pouvez le faire ! Vous l'avez très bien fait par exemple en quelques émissions au sujet de la voiture électrique : une chronique dans la tête au carré, secret d'info et un téléphone sonne. Un sujet parfaitement traité avec des scientifiques indépendants.

Cordialement,
Un auditeur fidèle (mais critique) de France Inter, très attaché à la place du discours scientifique dans les media.