Anonymat et présomption d’innocence

Nicolas Viault (ne pas diffuser merci) 29/03/2016 10:54 France Info

Bonjour Monsieur,

Je suis surpris d'entendre sur votre antenne le nom de Faïçad Cheffou cité dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Bruxelles. Au moment où je vous écris ce message, l'information est que cet homme - suspecté d'être "l'homme au chapeau" des attentats de l'aéroport - a été placé en garde à vue et finalement remis en liberté faute d'éléments permettant de le mettre en cause et grace à un alibi. Une rapide recherche internet me permet d'apprendre que cet homme - qui se présente comme journaliste indépendant - n'est certes pas un parfait inconnu mais ne peut être considéré comme un personnage public.

Aussi je m'étonne que le nom de cet homme (dont je ne partage ni les idées, ni les convictions religieuses et dont il ne m'appartient pas de juger de sa participation ou non aux attentats) soit diffusé alors que cela ne semble pas apporter de plu value à l'information. En d'autre mots, les medias n'auraient-ils pas pu (ou dû) se limiter à une information selon laquelle 'un suspect a été arreté, placé en garde à vue, mais finalement libéré car [...]" sans préciser son identité ? Le contenu de cette information aurait-il été réelement amputé.

En effet, diffuser le nom d'un homme à des millions d'auditeurs traumatisés par les attentats ne met-elle pas en danger la sécurité d'un homme qui - jusqu'à preuve du contraire - est présumé innocent ?

Pour conclure, je vous citerai Victor Hugo qui disait "Dans ce moment de panique, je n'ai peur que de ceux qui ont peur"

 

Bien cordialement

Nicolas