arrêt des grandes ondes

Olivier Hollebecque 15/12/2016 10:03 France Inter

Bonjour Monsieur
J'ai entendu les messages réitérés depuis plusieurs semaines concernant l'arrêt des grandes ondes.J'habite dans ce que notre nouveau Président de Région a qualifié de "trou du cul" du monde: l'Orne, chère à François Morel. J'ai découvert qu'à Argentan ( 50 km d'Alençon), il n'y a pas de fréquence dédiée à France Inter. Je vous écoute chaque jour ( fin du 5/7, le 7/9, le midi, le soir de 18 h 30 à 20 h, le samedi et le dimanche matin. Ma radio me suit sur ces créneaux, au gré de mes déplacements dans la maison. Je n'écoute pas la radio sur l'ordinateur. Que me proposez-vous comme solution à partir de janvier 2017 ? Écouter RTL ?
J'ai cru comprendre que cette décision était dictée par des soucis d'économie, ce qui est un argument, certes. Mais, alors que chaque mois, ou presque, des messages sur les grandes ondes de France Inter se réjouissent du nombre sans cesse grandissant d'auditeurs, avez-vous mesurer l'impact d'une telle décision sur une probable baisse d'écoute engendrant vraissemblablement une baisse de revenus pour la station ?
En espérant que la décision sera encore réversible, je vous prie d'agréer mes meilleurs sentiments d'auditeur fidèle.
O. Hollebecque

Nous vous suggérons d’écouter un rendez-vous du médiateur exceptionnel ce vendredi 16 décembre à 9h40 car de nombreux auditeurs ont écrit et questionné à propos de la fin des Grandes Ondes. Cette émission est destinée aux auditeurs des Grandes Ondes. Pour répondre, le Médiateur accueillera Jean-Michel Kandin, directeur général adjoint des techniques et technologies nouvelles de Radio France, et Serge Schick, directeur du marketing stratégique et du développement de Radio France.

Partager sur...