Article de France bleu Isère :

thierry duflot 02/12/2016 17:03 France Bleu

Bonjour,
Un article (https://www.francebleu.fr/infos/education/grenoble-un-animateur-peri-scolaire-licencie-pour-attouchements-sur-des-enfants-1480610311) concernant un animateur du périscolaire à Grenoble licencié pour attouchements me perturbe : quel est l'intérêt de décrire dans le détail les attouchements et de citer l'école ? L'information importante est qu'un fait immonde a été commis dans une école, durant les activités scolaires et, que dès que les faits ont été découverts, tout a été mis en œuvre par les autorités concernées conformément à ce qui doit être. Le reste n'est que voyeurisme. L'auteure de cet article, Véronique Pueyo, ne va pas aider les enfants, victimes, ni leurs parents. Elle n'aide pas non plus le père que je suis d'un enfant qui fréquente l'école et à qui il faut que je parle désormais, plus rapidement que prévu puisque grâce à France Bleu Isère, l'information détaillée se propage.
Je sais que le voyeurisme fait vendre mais je pensais que le groupe Radio France échappait à ce type de procédé. concernant un animateur du périscolaire à Grenoble licencié pour attouchements me perturbe : quel est l'intérêt de décrire dans le détail les attouchements et de citer l'école ? L'information importante est qu'un fait immonde a été commis dans une école, durant les activités périscolaires et, que dès que les faits ont été découverts, tout a été mis en œuvre par les autorités concernées conformément à ce qui doit être. Le reste n'est que voyeurisme. L'auteure de cet article, Véronique Pueyo, ne va pas aider les enfants, victimes, ni leurs parents. Elle n'aide pas non plus le père que je suis d'un enfant qui fréquente l'école et à qui il faut que je parle désormais, plus rapidement que prévu puisque grâce à France Bleu Isère, l'information détaillée se propage.
Je sais que le voyeurisme fait vendre mais je pensais que le groupe Radio France échappait à ce type de procédé.
Pouvez-vous me donner votre point de vue qui aborde bien entendu des questions de déontologie ?

Avec mes remerciements,

Cordialement

Je comprends votre sensibilité à ce sujet très pénible. Mais il ne s’agit nullement de voyeurisme. Je viens de lire l’article dont vous m’avez envoyé le lien et ne trouve aucun voyeurisme. La journaliste donne les faits sans entrer dans des détails sordides. Pourquoi faudrait-il censurer une information qui, au contraire, permet d’alerter les parents et les autorités? Il vaut mieux que France Bleu et la presse locale donnent une information précise et respectueuse de chacun plutôt que des rumeurs malsaines et incontrôlables se répandent. C’est toujours le risque lorsqu’une information est cachée…

Partager sur...