au sujet des perturbateurs endocriniens

Dominique 01/03/2016 7:50 France Info

bonjour, j'ai écouté le reportage sur les pesticides en milieu agricole ce matin et je voudrais vous faire part de ma colère.

il est dans l'air du temps de taper sur les agriculteurs parce qu'ils traitent leurs champs mais y a-t-il une seule de ces associations qui tirent à boulets rouge sur l'agriculture qui s'est demandé pourquoi il n'y avait pas un seul brin d'herbe le long de toutes les voies ferrés de france?? Que l'on ne me dise pas que c'est à cause de la vitesse des trains!

la SNCF désherbe en permanance sur et autour des voies ferrés. Ces associations devraient aller faire un tour dans les foddés et les cours d'eau qui bordent les voies mais aussi dans les maisons qui sont à proximités.

Pour en revenir à l'agriculture je ne connais pas un seul agriculteur qui veut à tous prix traiter ses champs ou sa vigne mais que devrait-il faire? regarder mourrir sa culture sans rien faire? Il existe des solutions alternative mais au prix ou sont achetés les produits agricoles comment peuvent-ils investir? Sans compter que souvent ils en sont empêcher.

J'aimerai que toutes ses études qui parlent de pesticides soient véritablement poussées jusqu'au bout et que l'on arrête de dire que c'est entièrement de la faute des agriculteurs ; pourquoi n'y a-t-il pas plus de sujet sur les perturbateurs endocriniens présent dans presque tous les produits de beauté, les produits pour bébé et les produits ménagers que l'on utilise tout les jours??

Ces firmes seraient-elles assez puissante pour arriver à faire taire les associations? On peut se poser la question!

Il est plus facile de faire passer les agriculteurs pour des empoisonneurs plutôt que ces grand groupes qui ne veulent faire aucun effort d'amélioration ; alors que le monde paysan cherche tous les jours de nouvelles solutions pour améliorer notre alimentation.

Mais il est vrai que les agriculteurs sont plus préocupés aujourd'hui à endiquer l'immense vague de suicide (495 en 2015 !! ) . Un peu de reconnaissance leurs ferait de bien... Même si cela ne les rendra pas à la vie...