Journalistes

Pierre Delage 29/06/2016 12:11 France Inter

Je vous remercie de votre réponse sur le traitement de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne. Vous avez certainement équilibré les avis des pro et des anti. Pour moi, le problème n'est pas là. Il est dans le fait que des journalistes (Claire Servajan, notamment) prennent position dans cette affaire en parlant de cataclysme. J'aurais été tout autant choqué qu'elle ait dit " bonne nouvelle !". Le rôle d'un journaliste du service public est d'informer, de mettre des faits en perspective, de faire des rapprochements auxquels on n'aurait pas forcément songé...mais pas d'émettre des opinions personnelles.Sauf à tomber dans la propagande, le service public n'a pas, par la voix de ses journalistes, à porter de jugements sur les informations qu'il donne, Les invités ne se font pas prier pour le faire mais, contrairement aux journalistes, ils n'engagent qu'eux-mêmes. La réserve fait partie de la déontologie du service public. Sans cela, c'est vous-mêmes qui alimentez "les théories du complot" dont vous faîtes l'analyse sur votre propre site...N'est-ce pas un paradoxe ?
.

Je suis d’accord avec vous.

Partager sur...