Le baromètre de l’audience

Sandrine Taillefer 03/08/2016 9:49 France Culture

Bonjour,
Dans les interviews de la direction de France Culture à la presse, ou dans les rencontres avec le médiateur, on entend souvent que les chiffres d'audience sont la manifestation la plus forte de la légitimité de ses choix. Si on a de bons chiffres d'audience, alors on doit continuer dans cette voie, quelle qu'elle soit. Ce qui me gêne, c'est que c'est exactement le même baromètre que celui de Cyril Hanouna sur D8, ou celui de VIncent Bolloré pour Canal+. Est-ce tout à fait normal que France Culture se targue d'utiliser les mêmes outils qualitatifs que ceux de TF1, ceux des Grosses Têtes et des jeux télévisés?
Il serait tout à fait facile à France Culture de faire encore plus d'audience en supprimant ce qui reste de culture dans la grille et de remplacer par du tout info, un peu de people, du conso et du divertissement. Car sans pub, et avec le vernis culturel", les déçus d'autres stations y viendront toujours. Cela me parait une stratégie bien cynique. Ce qui serait courageux, c'est de s'aventurer et créer une grille pleinement culturelle. C'est à dire faire un acte de résistance et délaisser les formats saucissonnés, les commentaires d'actualité, et se focaliser sur la transmission. Ce serait un acte de courage et de résistance. La direction a-t-elle ce qu'il faut pour résister ? Ou bien préfère-t-elle s'inspirer de la société du spectacle télévisuel, faire du chiffre et reléguer la culture aux heures de faible écoute ?

Il s’agit ici d’une norme de calcul d’audience. Les autres médias qui utilisent ce système n’ont aucune influence sur les programmes proposés par France Culture.

Partager sur...