Bernard Guetta et le CETA

Claude PIGNOL 26/10/2016 13:32 France Inter

Bonjour,
Je ne comprends pas l'insistance de Monsieur Guetta à trouver le CETA positif en occultant la clause de l'arbitrage privé.
En effet cette clause permet aux multinationales d'attaquer les Etats pour défendre leurs intérêts, leurs "attentes légitimes". Il n'existe pas de possibilités d'appel. Face aux sanctions pécuniaires prévisibles, les Etats seront incités à ne pas renforcer les mesures en faveur de l'environnement, de la santé.
Pourquoi Monsieur Guetta n'évoque-t-il pas ce problème avant de conclure que le CETA est positif, tant pour le Canada que pour l'Europe ?
C'est cet aspect du traité qui pousse en grande partie le parlement wallon à refuser à juste titre ce traité.

Mes salutations

C.PIGNOL

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, franceinfo et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Mais pour information, le sujet sera abordé dans le prochain rendez-vous du Médiateur sur France Inter ce 28 octobre
https://www.franceinter.fr/emissions/le-rendez-vous-du-mediateur

Partager sur...