Bonnes nouvelles

Marie-Christine Diel 27/02/2016 12:59 France Info

Bonjour

On reproche parfois aux médias de ne diffuser que des mauvaises nouvelles. C'est injuste: les médias sont bien obligés de parler de toutes ces horreurs qui se passent dans le monde. En revanche, pourquoi ne pas mettre en avant les (rares) bonnes nouvelles? Récemment trois skieurs français sont montés en même temps sur le podium à Chamonix. Pourquoi ne pas commencer les journaux suivants par cette bonne nouvelle, au lieu d'annoncer leur victoire subrepticement en fin de journal? Je n'ai même pas eu le temps de retenir leurs noms! Même chose pour le globe de cristal d'Alexis Pinturault: ce n'est pas tous les jours qu'on accomplit un tel exploit! Certes France-info a passé sa course en direct en interrompant un flash d'information, mais ensuite plus rien: la nouvelle n'a pas été présentée comme quelque chose d'exceptionnel dans les journaux suivants, aux heures de grande écoute.

Alors qu'on nous "bassine" à longueur de journée, lors des tirages au sort pour le foot, avec les palabres des uns et des autres pour se demander quelle équipe il vaudrait mieux que nos footballers affrontent en premier et qu'à la moindre occasion on tend un micro sous le nez d'un joueur, d'un entraîneur ou d'un supporter de foot, les médias traitent les autres sports (sauf peut-être le rugby) comme des événements mineurs. Voyez le peu de cas qu'on a fait des médailles d'or olympiques en canoë -kayak (Tony Estanguet triplement médaillé d'or) ou des multiples médailles de Martin Fourcade en bi-athlon (jeux olympiques, coupes du monde...) 

Oui je sais, le football passionne les foules. Justement, peut-être un peu trop. Ne serait-ce pas le rôle des médias d'orienter l'intérêt des auditeurs vers des sportifs plus "présentables"que ces "gamins mal élevés" du football?

Cordialement

     M. Christine Diel