Brésil France Inter

gynewer cassettari 11/05/2016 14:59 France Inter

Bj.
Je reviens vers vous pour dire mon indignation sur le reportage de ce matin le dernier épisode sur l'acte, ilegal du nouveau président des la chambre de députés au Brésil, M. Maranhão. Reportage complètement sans contenu, que n' explique rien mais qui laisse bien le message victimisant de la pauvre President qui se fait chassé par des méchants qui n'aiment pas les pauvres. S'il vous plaît France Inter, un peu plus de contenu et regard critique. Oui c'est compliqué, mais je pense que vous pouvez vous intéresser d avantage. J'adore France Inter, mais je commence à me méfier sérieusement de votre journalisme. Je commence a me demander si votre analyse des politiques dont j'ignore les enjeux n'est pas aussi mauvaise que celle sur le Brésil. Je suis très déçue! En vous écoutant je pense que l'idéologie ne doit pas se mêler au journalisme sauf si c'est clairement affiché. Affirmez vous comme pro Dilma ça serait plus claire pour l'auditeur.
Ce qui me rends amère est que ce genre de reportage n' explique rien, il désinforme et fait passer pour de la vérité une interprétation très partisane de la chose. En réalité, vous êtes dans le déni des crimes largement investigués par la Lava Jato, du Pt, Lula et Dilma Roussef et vous occulté la réalité de manière grossière. Ça ce n'est pas du bon journalisme et ne contribue pas à une réflexion sur le pouvoir et la démocratie au Brésil.
Cordialement
G.Cassettari

Dans cette affaire compliquée de la politique brésilienne, il ne s’agit nullement de prendre position pour ou contre Dilma Roussef. Ce qui est sûr et que nous avons tenté d’expliquer dans le Rendez-vous du médiateur sur France Info (http://mediateur.radiofrance.fr/non-classe/2251.php/), c’est que beaucoup de bêtises ont été dites à propos de la situation au Brésil, notamment quant aux accusations – fausses – de corruption de Dilma Roussef. Il lui est en fait reproché d’avoir truqué des chiffres, exactement comme tous ses prédécesseurs. Quant à ceux qui veulent sa destitution, ce sont les plus corrompus…

Partager sur...