bulletins d’informations de France Inter

Nicole MIGAULT 04/04/2017 8:41 France Inter

Depuis le mois de janvier sur les ondes de France Inter à quasiment chaque bulletin d'information on entend Mme Le Pen ou un de ses lieutenants. Un exemple de ce qui se passe quotidiennement, le lundi 3 avril: le matin M. Aliot est l'invité du 7/9 et toute la journée à chaque bulletin d'information on nous informe où se trouve Mme Le Pen et on l'entend longuement. Un journaliste de France Inter semble être attaché à son service et la suit pour nous informer quotidiennement de l'endroit où elle se trouve et nous la faire entendre. On parle de reportage. Par contre on n'entend pas les autres candidats ou rarement et on ne parle pas d'eux sauf de M. Fillon. J'aimerais savoir:
- Par qui sont payés les journalistes pour faire la campagne de Mme Le Pen et du Front National?
- Ou bien suivent-ils les instructions de leur hiérarchie?
- A moins que France Inter ne soit infiltré par les réseaux du Kremlin.
Cela en devient caricatural mais surtout très inquiétant quant à notre démocratie. Je n'ai pas l'impression en écoutant les informations de France Inter d'être sur le service publique.
Je vous demande donc de faire le compte de tous les temps d'antenne accordés à Mme Le Pen ou à un de ses lieutenants depuis le mois de janvier, cela doit faire plusieurs heures, et de donner le même temps d'antenne aux autres candidats, au moins aux cinq principaux, sinon j'en déduirai que France Inter est une radio partiale et que donc on ne peut pas faire confiance aux informations qu'elle diffuse. J'irai donc chercher mes informations ailleurs comme de plus en plus de gens.
Salutations distinguées.

Nicole Migault

Nous sommes dans un pays démocratique et quoique l’on puisse penser de certains partis, nous nous devons de donner la parole à toutes les opinions. Comme je l’ai déjà expliqué de nombreuses fois, nous sommes dans une période de campagne électorale très contrôlée par le CSA. Et le Front National n’est pas mieux ou plus exposé sur les antennes que les autres partis: il l’est selon les règles actuelles de l’équité. L’équité correspond à ce que chaque candidat représente approximativement dans le paysage politique. Evidemment, les sondages et les résultats des précédentes élections entrent dans la répartition des temps de parole. Plus d’explications dans l’article du médiateur: « Les candidats « maltraités »?« .

Partager sur...