Bulletins météo

Christian Cartron 12/09/2016 9:35 France Inter

Bonjour Madame, Monsieur,

J'ai téléphoné ce matin à France Inter et la dame avec qui j'ai parlé à pris note de mon message. Je me permets cependant de vous écrire afin de vous donner mon opinion non pas sur les prévisions météo mais sur l'interprétation qui en est faite sur les ondes.

En cette fin d'été, et alors qu'il n'a pas plus depuis 6 semaines en Poitou- Charente (Deux-Sèvres) et Pays de la Loire (Vendée), à l'exception de 3 jours, et alors que les températures sont au plus haut, j'en ai assez d'entendre lors des bulletins météo à la télévision et à la radio que les « belles » journées se succèdent.
;
Ma maman vient de mourir à 87 ans en partie parce qu'elle n'a plus supporté cette chaleur étouffante et pesante qui nous inonde jour après jour. Il est normal qu'il y ait du soleil en été mais trop c'est trop !!! Nous sommes au-dessus des moyennes de saison, quel bonheur... Nous avons besoin d'eau et de soleil avec modération même si on vit en ville. Les agriculteurs, viticulteurs et tous ceux qui ont un jardin constatent actuellement ce que signifie ce « beau » temps : la terre asséchée, les plantes brûlées par le soleil si on ne les arrose pas régulièrement, les rendements en baisse... Même les commerçant vont finir par être mécontents de ce « beau » temps car face à un soleil impitoyable les consommateurs restent chez eux l'après-midi.

J'ai vécu 7 ans à Paris-Aubervilliers dans les années 1980-1990, et je sais à quel point la chaleur prolongée dans les appartements, avec un environnement bétonné et bitumé, est peu à peu insupportable. Sans doute une partie de la population des grandes villes vit-elle dans un milieu climatisé la journée mais sur les 11 millions de Franciliens, je ne crois pas que cela soit la majorité et je ne parle même pas des nuits où la chaleur baisse trop peu pour permettre à l'organisme de se reposer en vue de la prochaine journée de canicule. .

Pourquoi toujours affirmer dans les bulletins météo que le soleil est synonyme de « beau » temps et le pluie de « mauvais » temps ? Aux personnes qui croient à cette illusion je leur propose d'aller vivre dans le Sahara, même si les nuits y sont un peu froides par absence de couverture nuageuse.

Je travaille dans une salle de classe où il fait, volets fermés, actuellement plus de 30 degrés à partir de 10-11 heures du matin ; les élèves sont fatigués par ces grosses chaleurs qui les « assomment ». Dans les maisons de retraite, par exemple celle où ma maman se trouvait, la chaleur est partout présente, à l'exception de la salle commune qui est climatisée. Mais les personnes âgées retournent dormir dans leurs chambres et, même si les volets sont fermés dans la journée, la température reste élevée la nuit. Elles doivent puiser dans leurs réserves ce qui n'est pas possible pour tous les résidents au-delà d'un certain nombre de jours. Et je ne parle même pas des travailleurs qui fournissent des efforts physiques à l'extérieur...

J'aime le soleil (et la pluie) mais avec modération. À la fin de cette année, j'entendrai sans doute dire que 2016 a été l'année la plus chaude depuis « x » années : pourquoi regretter ce record qui ne semble annoncer rien de bon pour la suite puisque de toute façon nous aurons eu un été « magnifique » ! D'ailleurs avec un peu de « chance » nous pourrions sans doute avoir l'hiver prochain des températures plus que clémentes (ce sera bon pour le commerce : cafés et restauration) et profiter d'un jardin fleuri le 25 décembre (comme pour noël 2015).

Merci de votre lecture.

P.S. : comme je suis mal-voyant, toutes mes excuses pour les fautes de frappe que je n'ai pues corriger.

Christian Cartron - Niort
Tel. : 05 49 35 54 27

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...