CAMUS et A. FIENKELKRAUT

JEAN LAFARGUE 28/06/2017 13:42 Radio France

De grâce, laissons le débât avoir lieu .
Les indignés sont tout prêts à jeter l'opprobre au mieux , à vouloir interdire au pire .
Toute censure serait catastrophique et insupportable .
On ne peut se contenter de traiter de façon convenue et bien pensante des sujets convenus et bien en cours.