C’est que de la mode…

Frédérique Mehdi 04/04/2016 12:29 Mouv'

Monsieur le médiateur,

Les chroniqueurs de Mouv' auraient aussi bien pu s'abstenir de développer avec une telle indigence la question des marques qui s'emparent des tenues islamiques pour en faire un business lucratif. Oh ils n'ont pas tort sur un point, le cynisme du marché est réel et je n'ai pas le moindre doute qu'il n'y a pas plus que des affaires de profit derrière les créations de Marks et Spencer et autres Dolce et Gabana. Mais c'est justement ce cynisme qu'il aurait fallu questionner, sans chercher à y apporter une réponse aussi courte (et à mon avis navrante, que personne ne leur demandait d'ailleurs): "c'est que de la mode". Sega titre sa chronique sur le web "Fausse polémique". Mais de quel droit une telle assertion? Fondée de surcroît sur le principe inepte du "comme ça y'en a pour tous les goûts" et que pour celles qui y sont contraintes ce sera plus sympathique d'avoir une cage à pois plutôt que noire ou grise??? Il explique pour légitimer l'offre en France que ces ventes ont déjà cours à Dubaï. Je rêve ou bien? Ne sait-il pas que les Emirats sont un état religieux (et c'est loin d'être le plus radical) dans lequel les femmes n'ont pas d'autre choix que celui de porter le voile? Ne voit-il pas que l'occidentalisation de l'offre, irresponsable prolifération (incitation?) marchande, dans des pays où pour le coup les femmes s'astreignent toutes seules comme des grandes à s'enfermer est un symptôme éminemment inquiétant et régressif dans des pays pourtant sécularisés depuis si longtemps? On peut tout banaliser, tout minimiser. Gardons cependant en tête que bien que faible, l'audience de cette radio est supposément représentante d'une génération qui va devoir composer dans les décennies à venir avec l'ingérence du religieux d'où qu'il vienne. Et moi qui suis française ET arabe (ceci pour justifier de ma non-islamophobie puisqu'il faut désormais montrer patte blanche...) MAIS surtout féministe, vous voyez , je suis glacée que l'on démocratise, fût-ce par le prisme de la chaîne commerciale, le port du maillot de bain intégral et oui je soutiens qu'il y a polémique. Alors dites de ma part à vos légers chroniqueurs de réfléchir 2sec supplémentaires avant de parler et de mesurer la portée de leurs écrits; d'aller voir Mustang pour se décrasser les neurones; et s'ils veulent continuer à causer "d'jeun's" comme si nos ados étaient des triples buses acculturées tout en leur assenant des vérités qui ne devraient engager qu'eux-mêmes (l'usage du "personnellement je pense que, à mon avis" eût été plus acceptable) qu'ils le fassent, mais de grâce pas dans le groupe Radio France.

Parce que j'ai franchement mal à mon service public là tout de suite. Vraiment. 

Bien à vous,

Frédérique Mehdi

Habitante de Saint-Denis (non de Dubaï, ce dont elle bénit le ciel tous les jours), qui constate une inflation consternante du port du voile chez les adolescentes autour de chez elle depuis 4/5 ans et s'en émeut.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...