Charabia

Guy Decreuse 03/11/2015 16:39 France Info

Cher monsieur,

J'ai quelquefois un haut-le-cœur en entendant la façon dont
s'expriment certains journalistes. En l'occurrence, dans le même reportage, aujourd'hui 3 novembre sur France Info, madame Sandrine Etoa-Andègue nous inflige
:  "sur quoi ils ont brainstormé" puis, dans la foulée,  "ils ont
travaillé SUR COMMENT réduire les dépenses d'énergie". Si l'on pense que dans ce reportage, il s'agissait d'interroger des collégiens (invités à proposer des mesures destinées à protéger l'environnement), il y a de quoi être choqué.

De manière générale, on pourrait se demander si la qualité de l'expression a sa place dans la déontologie de certains journalistes, mais très simplement, je préfère vous dire que je ressens cette façon de s'exprimer comme un manque de respect vis-à-vis des millions d'auditeurs d'une radio de service public.

Avec mes cordiales salutations

Guy Decreuse

Je comprends votre vigilance à propos du bon usage de la langue française que je m’emploie d’ailleurs à défendre en relayant vos différents messages auprès des rédactions et en y ajoutant des préconisations. Il est vrai que "brainstormé" aurait pu être remplacé avantageusement par "réfléchi". En revanche, "ils ont travaillé sur: comment réduire les dépenses d’énergie" n’est que du langage parlé tout-à-fait acceptable. C’est plus direct et plus "parlé" que: "Ils ont travaillé sur la manière de réduire…". Enfin, tout cela n’a rien à voir avec la déontologie. Mais je vous remercie pour votre écoute vigilante.

Partager sur...