Cohen roi de France

R M 19/01/2017 16:12 Radio France

Bonjour Monsieur le médiateur,

Puisqu'il n'y a qu'à vous qu'on peut écrire et réagir avec autre chose qu'un like ou qu'un twit de 20 caractères, je prends mon clavier pour dire ma colère de ce matin.

Dans l'émission de Patrick Cohen vers 8h30, Vincent Peillon était invité. Un auditeur pose la question de la représentation des petits candidats dans les médias et de l'égalité entre eux, en portant la voix d'un candidat qui, semble t il est dans la course puisque validé par le Conseil constitutionnel...
Cohen lui dit, grosso modo et un peu méprisant, qu'il n'a jamais entendu parlé de lui, qu'il y a déjà bien beaucoup de candidats et qu'il n'y a pas assez de place pour tous sur son antenne. Il propose à Peillon de passer à la question suivante et Peillon lui dit "oh bah oui passons !"
Alors...ça m'a laissé baba !
Bravo le niveau journalistique, superbe la mauvaise foi, merci la censure Patrick ! au lieu d'accueillir la question comme il se doit et de la traiter, il envoie balader l'auditeur, confirmant par là même le problème que ce dernier dénonce ! Si Patrick Cohen ne connait pas ce candidat, c'est son problème (et ç'en est un vu son job) mais de quel droit est ce qu'il nous - auditeurs/trices, citoyens/nes - prive de la possibilité de le connaitre ??
Et Peillon de renchérir en envoyant la question au diable ! Mais quel homme politique, de quel parti, peut envoyer une question portant sur l'essence même du débat démocratique aux oubliettes, et de cette manière ? Au secours !! c'est tellement navrant !!

Là où je suis d'accord avec Patrick Cohen, c'est sur le fait qu'il n'y a pas assez de temps d'antenne disponible sur France Inter. Pensez vous donc, il y a Nagui et ses chroniqueurs vulgaires et ras-les-paquerettes qui se prennent déjà leur part du lion !

En conclusion :
- une radio dont le niveau tombe chaque jour un peu plus, que dis-je, qui s'écroule...
- un candidat - Peillon - dont la posture politique est minable mais qui, lui profite, de la pub de nos médias publics...
Vraiment, je n'ai pas regretté d'avoir allumé la radio ce matin !!

Monsieur le médiateur, vous êtes peut être aussi navré, désabusé, énervé que moi mais que peut-on faire ? Eteindre la radio et ne pas voter parce que c'est trop moche ?? youpiii !

Allé, bien du courage à vous aussi !
Raphaële

De fait, avez-vous déjà entendu parlé du « candidat » Daniel Adam? Il ne suffit pas de se déclarer candidat pour pouvoir disposer d’un temps de parole sur les antennes. Actuellement, nous comptons de nombreux « candidats » fantaisistes; il faut encore attendre le mois de février et, cette fois, nous connaîtrons les noms de candidats disposant des 500 parrainages. A ce moment, la campagne débutera avec des règles précises pour les temps de parole. Il ne s’agit pas de censure, mais de bon sens. N’importe qui ne peut pas réclamer un passage à l’antenne. Enfin, la question posée était hors sujet par rapport à l’invité Vincent Peillon.

Partager sur...