Commentaire d’émission

Thierry Lagarde 20/06/2016 12:40 France Culture

J'ai remarqué ce soir, dimanche 19, que la fiction avait été interrompue plusieurs fois pour auto-mention du contenu écouté. Que cette insupportable pratique, mise en oeuvre d'abord sur tout le reste des émissions, soit désormais étendue aux fictions, me sidère. Je ne peux prendre logiquement la peine de vous expliquer pourquoi, tant il faut d'inculture de la part de vos maîtres pour en être arrivés là. Je suppose que vous disposez quant à vous d'un redoutable argumentaire pour justifier cette manière de faire. Si les arguments sont si bons, pourquoi avoir attendu si longtemps ? France Culture ne perdra pas ses auditeurs tant que vous demeurerez un point au dessus des autres stations. Notez bien qu'un point au dessus de la fange n'empêchera pas ces mêmes auditeurs, quoique fidèles, de vous détester. Mais il semble clair que rien ne vous est plus indifférent... J'ai peine pour le rôle humiliant que votre Direction vous demande d'endosser. Soyez assuré de ma compassion.

Ce sont des balises ou des repères donnés à l’auditeur à la fin de chaque pièce (Les neuf courtes pièces qui composent le recueil War and breakfast sont extraites de Shoot / Get Treasure / Repeat, fresque montée au fil des jours, à l’heure du petit déjeuner, pendant le Festival d’Edinbourg 2007, sous le titre Ravenhill for Breakfast. Jean-Pierre Vincent les a choisies parmi les dix-sept textes existants pour les créer en français en 2014 avec des étudiants de l’ENSATT. Ce sont des pièces d’agit-prop, des comédies grinçantes qui s’attaquent avec lucidité et insolence aux travers profonds d’une société sûre d’elle-même, aux violences cachées sous la bonne conscience.)

Partager sur...