Compassion, empathie? Vous êtes sûr?

Sylvie Garrec 08/08/2016 9:35 France Inter

France Inter, samedi 6 août, différents journaux (dont 13h): incendie à Rouen, 13 morts.
Vous allez sans doute, là encore, parler d'empathie, de compassion, et sous-entendre que les auditeurs qui attendent autre chose de la radio publique que la narration des faits divers - même les plus horribles - seraient dépourvus de ces qualités.
Soit. Cependant, ce si long traitement journalistique, repris tout au long de la journée: qu'apporte-t-il?
Ce fait divers a-t-il quelque chose de particulièrement signifiant en termes sociétaux pour le privilégier ainsi parmi les informations du jour?
Personnellement, j'aurais préféré que vous expliquiez aux auditeurs, par exemple, la cause exacte de la démission de M. Stiglitz du comité de transparence de Panama, après celle de Mark Pieth, autrement que par la simple reprise de l'annonce officielle : "divergences de point de vue".

Vous avez sans doute raison sur cette actualité tragique en particulier. Mais encore une fois le journalisme consiste à faire des choix dans une actualité « saturée »; c’est ce que nous enseignons dans les écoles de journalisme. Il est matériellement et humainement parlant impossible de traiter de tous les sujets.  Nous vous renvoyons à la chronique du Médiateur du 22 janvier dernier Y a-t-il une bonne hiérarchie de l’information ?

Partager sur...