Concert ALA.NI

Sophie Hagège 11/01/2016 20:07 France Inter

Ne sachant à qui m'adresser, ce message pour vous alerter sur la façon dont le concert Radio France auquel j'ai assisté hier soir a été massacré par la violence insupportable du son.

En 1ère partie, ALA.NI : aucun problème, l'artiste est formidable, le son parfait. Mais pauvre Yaël Naim transformée en hurleuse, condamnée à forcer sa voix pour passer par-dessus la batterie effroyablement forte, et les instruments d'accompagnement beaucoup trop forts. J'ai cru compter 4 techniciens à la console : cela expliquerait-il que le son était 4 fois plus fort que la norme ? Il serait temps que ces professionnels se rendent compte que la qualité n'est pas une question de décibels et qu'en outre, ils jouent avec notre santé auditive.

Pas de quoi être fier…

Voici la réponse de la directrice de la production et des antennes de Radio France :

Monsieur,

Nous nous appuyons à Radio
France sur une norme pour la sonorisation des salles accueillant du public. Les
techniciens sont formés à la technique de sonorisation façade pour le public et
retours plateau pour les musiciens et au réglage des niveaux sonores. En outre,
nous sommes équipés pour mesurer en temps réel le niveau sonore et nous assurer
du respect de la réglementation en vigueur.

Lors de manifestations telles
que le concert auquel vous avez assisté, nos techniciens sont conseillés en
temps réel par les directeurs artistiques qui accompagnent les artistes, à la
fois pour la sonorisation des retours plateau et la sonorisation de la salle.

Aussi nous pouvons vous garantir
que nous assurons nos prestations avec professionnalisme, dans le souci
permanent de livrer au public et aux auditeurs un résultat sonore de très bonne
qualité. La sensation que vous avez eue lors ce concert est peut-être liée à la
différence musicale et aux choix artistiques respectifs des 2 artistes ALA.NI
& Yaël NAIM.

 

Cordialement,

Muriel Sangouard

Directrice
de la Production et des Antennes

Partager sur...