Contenu de la Messe en direct sur france culture le 15 juillet 2018

Valérie Blanchon 18/07/2018 13:02 France Culture

Ce matin 15 juillet, j'ai écouté la messe sur France culture, je suis catholique et j'aime entendre l'orgue et les chants . La liturgie parfois m'apaise. Je suis souvent critique quand au contenu des Messes, et parfois heureuse de ce qui se dit, si le prêtre est intéressant. Bref je suis "ouverte".
Ce matin les propos tenu par Monseigneur Cattenoz (Avignon) sont scandaleux, intolérables, et ne devraient pas être diffusés par une chaine publique.
Il dit en parlant du "genre" (thème du festival d'Avignon cette année) que ceux qui prônent l'avortement et l'Euthanasie font la même chose que les Nazis pendant la guerre, mais avec des gants blanc . Qu'il faut aller évangéliser et convertir les égarés dans ce festival d'Avignon , qu'il à pleuré en voyant entrer Simone Veil au Panthéon.... Et bien d'autres joyeusetés haineuses... J'écris ce mail en écoutant, et les formulations de Msg Cattenoz m'échappent, mais je suis sidérée. Et en colère.
C'est extrêmement grave.
Ces propos devraient être censurés par la chaine.
Que se passerait il si des responsables religieux Musulmans tenaient des propos équivalent sur des chaines publiques?
Il faut faire attention à TOUS les propos. TOUS les appels à la haine, au sexisme, au racisme, à la division du peuple de la république, devraient être filtrés et censurés par de grands media comme radio france.
Aucune raison de laisser s'exprimer la haine et l'extrémisme Catholique plus qu'un autre, ou alors ce laxisme est suspect.
Il encourage et confirme les les idée complotistes délirantes, et nous ne sommes pas dans une période ou notre société peut se le permettre.
France Culture devrait faire paraitre des excuses publique pour avoir diffusé de tels propos.
Les attaque sur les femmes, la liberté de genre, les choix sexuels, d'où qu'elles proviennent, ne doivent pas avoir de place sur les chaines publiques.
Bien à vous.

Nous comprenons tout-à-fait votre colère que nous partageons. Nous avons été en quelque sorte piégés par le fait que la messe se déroule en direct. Mais il est évident que nous ne pouvons cautionner les propos qui ont été tenus par l’Archevêque d’Avignon. Voici la réponse que nous a adressée Sandrine Treiner, la directrice de France Culture:

« Bonjour,

Je vous remercie de votre vigilance à notre écoute. Nous avons la même vigilance, et sommes comme vous extrêmement attachés aux valeurs du service public, valeurs d’ouverture, de respect et de tolérance. Nous avons comme vous réagi aux propos fort déplacés qui ont été tenus sur notre antenne.

Le Cahier des missions et des charges de Radio France prévoit la diffusion de programmes religieux produits par les représentants des principaux cultes. Ces programmes sont diffusés le dimanche matin sur l’antenne de France Culture.

France Culture respecte à la lettre les obligations de service public qui incombent à Radio France, mais ces obligations ne sauraient être une tribune : une tribune pour lancer des appels, juger des choix artistiques du festival d’Avignon, prononcer des avis personnels et violents contre le droit à l’avortement, tenir des propos très inadéquats sur la panthéonisation de Simone Veil, sans compter des allusions inacceptables à des comparaisons historiques hasardeuses.  

C’est la première fois, à ma connaissance, qu’une pareille situation se présente et est imposée, en direct, sur notre antenne. Je me suis ouverte de la teneur de l’homélie prononcée par l’Archevêque d’Avignon au producteur de la messe, le frère Jérôme Rousse-Lacordaire qui s’est montré très attentif à mon appel. Je l’ai informé de notre réaction à France Culture, comme de celles de personnes présentes dans la cathédrale d’Avignon dimanche et des nombreux messages d’auditeurs choqués que nous recevons depuis dimanche.

J’envoie un courrier à la Conférence des Évêques de France.

Sandrine Treiner

Directrice de France Culture ».

Partager sur...