Critique et protestation

Marie-Françoise BILLOT 09/05/2016 10:22 France Info

Ce dimanche 8 mai 2016, je viens d'entendre l'information donnée par votre correspondante en Grèce sur la situation de ce pays, que je fréquente beaucoup et que j'aime. Un tissu d'approximations et d'informations fausses :
- Les prix ont augmenté (un exemple donné) : archi faux, sinon les commerçants auraient tous mis la clé sous la porte (beaucoup l'ont déjà fait) : salaires et pensions ont baissé, ce qui a entraîné une basse objective des prix sinon rien ne serait abordable.
- l'examen de la question de la dette promise depuis six ans sous condition de réformes : non, il n'a été promis qu'au cours du deuxième plan d'aide.
- La baisse des retraites : ce n'est que de certaines retraites.
- l'augmentation des impôts : ce n'est que de certains impôts.
etc. etc. La brièveté des informations n'autorise pas les inexactitudes! Or elles sont nombreuses, notamment sur la Grèce...et votre média n'est, hélas, pas le seul à en commettre. Dotez-vous d'experts méticuleux, et cessez de ne vous intéresser à un sujet qu'en période de crise! Et puis, cessez de vouloir fabriquer l'opinion, un tort plus que répandu chez les journalistes (c'est ce que l'on appelle crier avec les loups...ou les anti-loups, c'est selon).
Ceci dit, j'aime ce pays, il faut supprimer toutes les vieilles dettes, mais se montrer exigeant et et n'offrir d'aide qu'à condition de réformes institutionnelles (cadastre, impôts, retraites, sécurité sociale) et de fonctionnement normal des institutions, aider à ce fonctionnement normal, mais ne pas le rendre impossible à coup d'exigences (momentanément) inacceptables et de stérilisation de la vie économique. Il serait bon aussi d'exiger et d'aider au rapatriement de tous les capitaux grecs planqués et qui continuent à se planquer dans tous les paradis fiscaux : ce serait une ingérence très utile! C'est sur ces problèmes que nous attendons des informations précises et fines, et pas du blabla répétitif de ce que l'on entend depuis trop longtemps. Et puis, cessez de reproduire infantilement, simultanément, mécaniquement ce que vous founissent les Agences de presse : soyez curieux par vous-mêmes.

Nous vous remercions de votre message. Il a été lu par le médiateur et transmis au service concerné par vos questions ou vos réactions. Même sans réponse personnelle de notre part, de nombreuses contributions sont relayées sur les antennes de France Inter, France Info et France Culture dans les Rendez-vous du médiateur ou dans Les infos du médiateur, lettre hebdomadaire destinée à tous les responsables de Radio France. Elles inspirent également des articles explicatifs à retrouver sur notre site mediateur.radiofrance.fr.

Partager sur...