Cultiver le lien police-population

Lucien Marguet 20/02/2018 10:59 France Culture

Monsieur le Médiateur,

Je souhaiterais, une fois n'est pas coutume, porter à votre attention la position idéologique adoptée par France Culture à travers son émission « Politique ! » présentée par Hervé Gardette (épisode du 20/01/18 intitulé « Police : une institution en crise », dans lequel il reçoit le sociologue Jérémie Gauthier, auteur avec Fabien Jobard de l'ouvrage « Police : questions sensibles » paru aux PUF).

Loin de moi l'idée de remettre en question la liberté d'opinion des invités de Radio France. Il me semble néanmoins, que, sur un sujet aussi crucial pour notre société que celui de la Police, vous vous devez de faire preuve d'un minimum d'objectivité.

En l'espèce, les propos dudit invité étaient, sur certains points, factuellement faux et globalement, très engagés. Certaines affirmations étaient absolument irrecevables pour les fonctionnaires qui se sont engagés, 24 heures sur 24, pour le meilleur comme pour le pire, au service de leurs concitoyens. Pour ainsi dire, il eut fallu recevoir par la suite un quelconque partisan d'extrême-droite pro-police, afin qu'une couche de son discours démagogique puisse, un tant soit peu, contrebalancer les positions prises dans l'émission.

Je suis officier de police, diplômé d'un master de droits fondamentaux de la Sorbonne, de sensibilité très à gauche, auditeur de votre radio depuis une décennie et m'estime particulièrement bien placé pour faire ce triste constat. De deux choses l'une, soit France culture abandonne définitivement un sujet police, qui est déjà largement délaissé par les intellectuels, soit elle se fait forte d'assurer des émissions équilibrées d'un point de vue idéologique et pertinentes d'un point de vue factuel.

Le lien police-population ne tient déjà plus qu'à un fil. L'auditeur type de France culture, éduqué et de gauche, fait par ailleurs partie d'une classe déjà très méprisante vis-à-vis des policiers. Ce genre d'émission ne fait que piétiner ce qu'il reste de considération pour la Police chez cette population.

Je trouverai détestable, un jour prochain, de réaliser qu'il n'y a plus que les classes moyennes bleu marine pour soutenir l'institution dans laquelle je sers.

Bien à vous,