« Dans le sens des départs »

Vincent Garand 02/01/2017 16:29 Radio France

Lors de chaque départ en vacances, nous entendons les prévisions de Bison Futé qui indique, par exemple, une journée orange "dans le sens des départs" et verte "dans le sens des retours". Une direction, indiquant un mouvement d'un point vers un autre, et par ailleurs, "départ" et "retour" n'étant ni des lieux, ni des points cardinaux, je peine à comprendre le sens de cette assertion.

Lorsque j'étais enfant, Bison Futé parlait plutôt de "sens Paris-province". A vrai dire, je crains que ce "sens des départs", ne soient l'expression politiquement correcte qui a remplacé "Paris-province" qui était teintée de condescendance vis-à-vis des presque 82% des habitants qui n'habitent pas l’Île-de-France.

Personnellement, j'habite la Haute-Savoie. l'été dernier, je suis parti en vacances à Belle-île-en-mer, une journée annoncée rouge "dans le sens des départs". Je n'ai pas rencontré le moindre ralentissement sur près de 1000km.

Cordialement,

Même si, lors des départs en vacances, l’Ile de France cumule, en règle générale, les plus gros embouteillages, le « sens des départs » qualifie les départs des grandes agglomérations vers les sites de vacances les plus populaires. Exemple en hiver: vers les massifs montagneux. Et en été, la Côte d’Azur ou le Sud-Ouest. Tout en sachant que, dans tous les cas, la vallée du Rhône sera très encombrée. Evidemment, de la Haute-Savoie vers la Bretagne, vous avez la chance d’utiliser un réseau transversal, bien moins saturé que l’axe Nord-Sud ou Sud-Nord, lors des « retours ».

Partager sur...