De perturbantes informations !

Robert Ramirez 31/05/2016 14:47 France Info

En suivant des allégations qui fleuraient bon le règlement de compte, vous avez déstabilisé un député et sa femme, actuellement ministre du gouvernement. A ce jour aucune plainte n’a été déposée par les victimes médiatisées et l’information a complètement disparu.
Lors du crash du vol d’Egyptair vous avez rapidement développé, comme l’ensemble des Medias de l’immédiateté, la thèse de l’attentat. Une absence de revendication d’un groupe terroriste et une enquête en cours qui déterminera, avec plus de recul, les conditions réelles de l’événement, sont maintenant les seuls éléments à prendre en considération. On est bien loin des supputations du début qui se plaisaient à pointer les responsabilités gouvernementales. A ce jour il n’y a aucun retour sur vos dérives initiales et l’information est au point mort.
Mais l’information de l’immédiateté, qui a horreur du vide, s’est pressée, sans retenue, pour s’emparer dans l’outrance d’une autre séquence. L’accumulation des reportages et des propos concernant une angoissante pénurie sont venus inonder vos ondes. Les reportages produits en boucle n’ont fait que créer et accompagner un vent de panique. La consommation qui durant ces journées a été multipliée par trois (voire par cinq dans certains endroits) a contribué à rendre difficile la gestion de cet aspect du conflit. En faisant passer le message plus positif des pompistes, qui affirmaient qu’ils étaient régulièrement livrés, vous auriez surement contribué à renforcer la fibre citoyenne. Ainsi les files de véhicules devant les stations services d’Ile de France auraient été surement moins denses.
Vos pratiques, qui interpellent de nombreux citoyens, me conduisent à vous poser une question: Pensez-vous que notre pays et notre démocratie pourront longtemps survivre à ces coups de boutoirs, quotidiennement, portés par les médias?
Robert RAMIREZ

Je serais tenté de vous répondre: toute information peut être perturbante. Et je compléterais: ne confondez pas messager de l’information et information elle-même. L’affaire Baupin suit son cours; elle est entre les mains de la justice et nous en reparlons dès que de nouveaux éléments apparaîtrons. Nous avons fait notre travail de journaliste: révéler des pratiques inacceptables. Quelle est la cause du crash de l’avion d’Egyptair? Dans les multiples hypothèses, la thèse de l’attentat a été envisagée par des spécialistes et même des autorités gouvernementales égyptiennes; nous l’avons donc relayée. Nous n’allions pas cacher ces déclarations. Enfin, la pénurie d’essence est peut-être due à un emballement médiatique; je vous l’accorde. Même si tout est simplement parti d’une information: le blocage des raffineries et des dépôts d’essence devrait mécaniquement conduire à un arrêt de l’alimentation des stations-services. Votre message est intéressant et les questions que vous posez peuvent alimenter un débat. Toutefois, il serait grave de nous auto-censurer.

Partager sur...