Décès journaliste en Irak et militaire au Mali

ALEXIS GUILMART 30/06/2017 16:10 France Info

Madame, monsieur,
Bonjour,

Je me permets de vous joindre pour partager avec vous mon mécontentement concernant votre traitement de l'actualité récente :
- Stéphan Villeneuve (journaliste) décède en Irak = vous en faites les gros titres...
- Albéric Riveta (parachutiste au 1er RCP) décède lors d'une opération aéroportée au Mali = silence quasi absolu.

Evidement, au premier abord j'ai tendance à penser qu'il s'agit d'un excès de corporatisme de votre part... mais dans le doute, je préfère vous poser directement cette question :
- La mort d'un journaliste est elle plus digne d'intérêt que celle d'un soldat ?

Merci pour votre réponse.

Cordialement,

Alexis GUILMART

Bien sûr que non… La seule différence – comme pour toute information – est le côté « exceptionnel » de la mort d’un journaliste, sans compter l’atteinte à la liberté d’expression. La mort d’un militaire fait partie des risques assumés de la guerre. Les journalistes, eux, ne font pas la guerre; ils sont là pour témoigner, pour raconter, pour expliquer. Ils ne devraient pas être des cibles, même si les reporteurs de guerre connaissent les risques.

Ceci étant dit, nous déplorons évidemment la mort des militaires et donnons systématiquement l’information.

Partager sur...